FANDOM

2,054,107 Pages

StarIconGreen
LangIcon
Le Métro

This song is by Font et Val and appears on the album Liberté, égalité, vos papiers ! (1994).

Quand les parisiens de naguère
voulaient partir pour pas cher,
vers des paradis lointain,
y'avait l'métropolitain.

En première classe,
on croisait des femmes lasses
d'un mari trop souvent partit
aux colonnies.

Sous la voilette,
hésitante puis coquette,
elle vous livrait son nom,
entre Etoile et Nation.

Il y avait des divans profonds
et des lits pleins d'odeurs légères.
La conception des wagons
était signée Beaudelaire.

En première classe,
y'avait toujours de la place,
derrière de lourdes tentures,
pour faire l'amour

à des passantes
prisent de passions violentes
qui disparaissaient à jamais
à Châtelet.

On y buvait du vieux Bordeaux
en compagnie d'Appolinaire,
qui sortait d'chez Picasso
pour s'en aller faire la guerre.

En première classe,
du côté de Montparnasse,
un ivrogne répugnant
emmerdait les gens.

"Ah, quelle misère !
Sortez-le ! Faites-le taire !
Je vous maudit",
répondait Modigliani.

De Bagdad jusqu'à Ispahan,
il n'y a que mille et une nuits,
avec mille et un changements
dans le métro à Paris.

Shéhérazade,
après un soupir malade,
nous racontait un conte
qui se décomptait

de nos vies brèves,
car chaque station du rêve
nous rapproche un peu plus
du terminus.

Aujourd'hui, tout a bien changé,
quand le parisien veut rêver,
il prend un minable ticket
pour claquer sa paye chez Mickey.

Les premières classes
finissent leur vie à la casse.
Dans cette histoire,
on s'est encore fait avoir.

C'est dégueulasse,
tant qu'à supprimer une classe,
c'est la seconde qu'on aurait dû
foutre au rebut.

Quand les parisiens de naguère
voulaient partir pour pas cher,
vers des paradis lointain,
y'avait l'métropolitain.

Ti la la la la, ...

External links

Community content is available under Copyright unless otherwise noted.