FANDOM


Voir aussi la page Yves Montand sur le site USDCF.org

La chanson « Télégramme » a été interprétée par Yves Montand


Paroles de la chanson :

Montand:
Quand on est amoureux, mais vraiment amoureux... eh bien ! Il y a des moments où c'est tout de suite... qu'on a envie de lui faire savoir combien on l'aime et combien elle vous manque, surtout si c'est le début d'une vraie histoire d'amour et qu'elle n'ha
bite pas la même ville que vous.
Alors il y a deux solutions. Le téléphone ou le télégramme.
Le téléphone bien sûr, mais quoi de plus simple qu'un télégramme qu'elle pourra lire, garder, relire, apprendre par cœur, porter sur elle... enfin...
{sonnerie}
La téléphoniste:
Télégramme téléphoné 351, j'écoute...
Montand:
Mademoiselle, je voudrais passer un télégramme s'il vous plaît...
La téléphoniste:
Pour la France ?
Montand:
Oui, pour la France
La téléphoniste:
Quel numéro êtes-vous
Montand:
Odéon 27 45
La téléphoniste:
Adressé à...
Montand: {amoureusement}
Mademoiselle Colette Mercier
La téléphoniste: {sèchement}
Colette Mercier... Marcel... Eugène... Raoul... Célestin... Irma... Raoul...
Montand:
Oui...
La téléphoniste:
L'adresse ?
Montand:
23, square Lamartine... Besançon
La téléphoniste:
Département ?
Montand:
Le Doubs... Je crois...
La téléphoniste:
...Besançon... Doubs ... ! Le texte...
Montand:
Mon chéri...
La téléphoniste:
Comment ?
Montand:
Mon chéri...
La téléphoniste:
MON chéri ou Ma chérie ? ...
Montand:
Non. Mon chéri...
La téléphoniste:
Bon ! Mon chéri... Comme une en-tête de lettre ?
Montand:
Oui, si vous voulez... Mon chéri...
La téléphoniste:
Mon chéri, deux fois ?
Montand:
Non ! Une fois, mademoiselle...
La téléphoniste:
Ensuite...
Montand:
J'entends le vent... Je t'aime
La téléphoniste:
J'en-tends-le-vent-jeu-t'ai-meu... Ensuite ?
Montand:
La ville est morte depuis que tu es partie, mais la statue est toujours à la même place...
La téléphoniste:
... Oh... Attendez... Attendez... depuis que tu es partie... heu... la.. la quoi ?
Montand:
La statue...
La téléphoniste:
Comme une statue ?
Montand:
Oui, comme une statue
La téléphoniste:
... la statue est toujours à la même place... C'est ça ?
Montand:
Oui, c'est ça mademoiselle... Eugène Sue me regarde... Je t'aime
La téléphoniste:
Eugène ? Comme le prénom ?
Montand:
Oui...
La téléphoniste:
Ensuite ?
Montand:
Sue... Eugène Sue:
La téléphoniste
Epelez...
Montand
S comme Suzanne, U comme...
La téléphoniste:
Ursule !
Montand:
Oui et E comme Eugène...
La téléphoniste:
Sue !
Montand:
Oui, mademoiselle...
La téléphoniste:
Ensuite ?
Montand:
Me regarde... Je t'aime
La téléphoniste:
Je t'aime
Montand:
Je pense à toi
La téléphoniste:
Je pense à toi
Montand:
Je t'aime... Je t'aime... Je t'aime...
La téléphoniste:
Je t'aime, je t'aime... Alors ? trois fois je t'aime ?
Montand:
Oui, mademoiselle... Paul !
La téléphoniste:
C'est la signature ?
Montand:
Oui
La téléphoniste: (sur un ton monocorde)
Je vous relis. Vous êtes Odéon 27 45, adressé à mademoiselle Colette Mercier, Marcel Eugène Raoul Célestin Irma Raoul, 23, square Lamartine, Besançon, Doubs.
Mon chéri je t'aime la ville est morte depuis que tu es partie mais la statue est toujours à la même place Eugène sue me regarde je t'aime je pense à toi je t'aime je t'aime je t'aime signé Paul !
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .