FANDOM


Voir aussi la page Paulus sur le site USDCF.org

La chanson « Au champ de navets » a été interprétée par Paulus


Paroles de la chanson :

Je viens d’conduire au cim’tière
Ma pauvre belle-maman…
Qui chez moi la s’maine dernière
A déposé son bilan
C’était une excellente femme
Sa place est au paradis
Elle y s’ra mieux, la chère âme
Qu’dans notre modeste logis

{Refrain :}
Ô douleur amère
Éternels regrets
J’ai m’né ma belle-mère
Au champ de navets
Au champ de navets
O gué !
Au champ de navets

Quoique étant d'une rude écorce
Je n'sus pas, l'premier moment,
Si j'pourrais avoir la force
D'supporter cet évènement
Il me semblait dur de vivre
Et n'voulant m'en séparer
Je pris le parti d’la suivre...
Afin d'la voir enterrer

{au Refrain}

Pendant qu'au fond de sa bière
Elle traversait le boulevard
Je la suivais par derrière
À deux pas du corbillard
C'est la première fois, y m'semble
Qu'nous avons pu jusqu'au bout
Faire une promenade ensemble
Sans nous disputer du tout

{au Refrain}

Elle ne fut pas toujours bonne
Jadis, sans mauvais dessein
Quand je l'app'lais : Vieux trombone !
Elle me traitait d'assassin
Mais elle s'était tempérée
Grâce à certaine correction
Qu'j'y avais administrée
La s'conde année d'mon union

{au Refrain}

J'f'rai dans l'bas d'son épitaphe
Sur sa tombe graver un pleur
Large comme un bouchon d'carafe
Avec ces mots pleins d'douleur :
Adieu, puisque sur la terre
Toute existence doit s'briser !
Vaut mieux qu'tu partes la première
Moi j'resterai pour t'arroser

{au Refrain}
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .