FANDOM


(Page créée avec « {{subst:Paroles/structure | nomArtiste = Paul Dalbret | titreChanson = Berceuse des vieilles | triAlphabet = B }} »)
 
(paroles selon partition)
 
Ligne 2 : Ligne 2 :
 
| titreChanson = Berceuse des vieilles
 
| titreChanson = Berceuse des vieilles
 
| nomArtiste = Paul Dalbret
 
| nomArtiste = Paul Dalbret
| annéeSortie = <!-- NNNN, année 1ère interprétation, si hors album -->
+
| annéeSortie = 1905
 
| titreAlbum = <!-- Titre (NNNN), 1er album contenant cette chanson -->
 
| titreAlbum = <!-- Titre (NNNN), 1er album contenant cette chanson -->
| triAlphabet = B <!-- A à Z, À à Ÿ, ou chiffre ou symbole -->
+
| triAlphabet = B
 
| cacographie = <!-- titreChanson sans majuscule accentuée, ni œ ou æ -->
 
| cacographie = <!-- titreChanson sans majuscule accentuée, ni œ ou æ -->
 
}}
 
}}
 
{{Paroles/Chanson | texte =
 
{{Paroles/Chanson | texte =
 
<lyrics>
 
<lyrics>
Début du texte de la chanson
+
Les yeux éteints, le chef branlant
...
+
Et le corps amaigri tremblant
Remplacez ce bloc par les paroles de la chanson
+
Sous les heures accumulées
...
+
Les bonnes vieilles ont laissé
Fin du texte de la chanson
+
Leur esprit fuir vers le passé
  +
Avec les chimères ailées
  +
  +
{Refrain :}
  +
Chères vieilles fleurs fanées
  +
Par la neige des années
  +
Petites vieilles
  +
Dont triomphèrent les ans
  +
Dormez, pareilles à
  +
Des enfants
  +
  +
En de grands fauteuils d’autrefois
  +
Que brodèrent leurs jeunes doigts
  +
Les bonnes vieilles sont assises
  +
Et dans ce souriant décor
  +
Leur jeunesse voltige encor
  +
En des images imprécises
  +
  +
{au Refrain}
  +
  +
Les gamines et les gamins
  +
Jouant, criant, battant des mains
  +
Les taquinent sans paix, ni trêve
  +
Indulgentes, les grands-mamans
  +
Absolvent ces tyrans charmants
  +
Qui brisent l’aile de leurs rêves
  +
  +
{au Refrain}
 
</lyrics>
 
</lyrics>
 
}}
 
}}

Version actuelle en date du novembre 8, 2019 à 13:32

Voir aussi la page Paul Dalbret sur le site USDCF.org

La chanson « Berceuse des vieilles » a été interprétée par Paul Dalbret


Paroles de la chanson :

Les yeux éteints, le chef branlant
Et le corps amaigri tremblant
Sous les heures accumulées
Les bonnes vieilles ont laissé
Leur esprit fuir vers le passé
Avec les chimères ailées

{Refrain :}
Chères vieilles fleurs fanées
Par la neige des années
Petites vieilles
Dont triomphèrent les ans
Dormez, pareilles à
Des enfants

En de grands fauteuils d’autrefois
Que brodèrent leurs jeunes doigts
Les bonnes vieilles sont assises
Et dans ce souriant décor
Leur jeunesse voltige encor
En des images imprécises

{au Refrain}

Les gamines et les gamins
Jouant, criant, battant des mains
Les taquinent sans paix, ni trêve
Indulgentes, les grands-mamans
Absolvent ces tyrans charmants
Qui brisent l’aile de leurs rêves

{au Refrain}
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .