FANDOM


Voir aussi la page Mayol sur le site USDCF.org

La chanson « Elle a » a été interprétée par Mayol


Paroles de la chanson :

Elle demeure dans l' faubourg Saint-Martin
Pas bien loin
Très souvent je la rencontre en sortant le matin
Juste au coin
Plus d' vingt fois, j'ai caressé d' la main
Son p'tit chien
Sans pouvoir avec elle causer un instant
C'est vexant
Vraiment intrigué, je me suis renseigné
Chez l' boucher, chez l' crémier, chez le charbonnier
"C'est une brave enfant, m'ont dit ces commerçants
Sur elle on a d' très bons renseign'ments"

Elle a de grands yeux amoureux
Tout bleus
Elle a d'adorables cheveux
Soyeux
Deux mignons, deux jolis p'tits coins roses
Dont on cause
Et qui font bien des envieux
Sa mère lui dit toujours d'un air furieux
"Ça m' rase de t' voir comme ça des amoureux
Sans répit, toute la nuit, pendus après le bouton
{Parlé : Oui, l' bouton parce que...}
Parc' que sa mère est concierge dans la maison

J' l'ai suivie jusque dans le métro
C'est idiot
Avec l'espoir insensé d' pouvoir lui dire un mot
Rien qu'un mot
J'ai marché sur son p'tit pied fluet
Tout exprès
Elle m'a dit "Monsieur, pour ce soir, y a rien d' fait"
C'était fait !
Vraiment intrigué, je me suis renseigné
Chez l' tripier, l' pâtissier, chez le charcutier
"C'est un vrai trésor, m'ont dit tous ces gens-là
Heureux s'ra l' mari qui l'épous'ra"

Elle a de grands yeux amoureux
Tout bleus
Elle a d'adorables cheveux
Soyeux
Travailleuse, économe et gentille
I' faut qu' ça brille
Elle frotte de son mieux
L' rentier du cinquième et l' jeune homme du s'cond
L' potard et l'étudiant, tous vous l' diront (1)
Elle astique, c'est d'un chic, une science, une révélation
{Parlé : En hauteur, en largeur, comme on veut}
Elle fait du tort au frotteur dans la maison

Renonçant à d'venir son amant
Final'ment
J' l'ai conduite à la mairie de son arrondiss'ment
Tout content
Et, le soir, pendant qu'elle m'embrassait
Je pensais
"J'aurais dû commencer par là y a longtemps
Oui, vraiment"
D'puis qu'on est mariés, tous les gens du quartier
L'épicier, l' charbonnier, m'ont félicité
Comme la chère enfant grossit d'puis quelque temps
Je les entends dire, en la r'gardant

Elle a de grands yeux amoureux
Tout bleus
Elle a d'adorables cheveux
Soyeux
Mais elle a maintenant, je l' suppose
Quelque chose
Qui doit la gêner un peu
Sa mère n'a plus du tout son air furieux
Elle dit au contraire, d'un air malicieux
"Certain'ment, dans quéqu' temps, va falloir tirer l' cordon
{Parlé : Y a un nouveau locataire, ma chère}
Un tout petit locataire dans la maison

-----------------------------------------------
(1) potard = pharmacien ou étudiant ou préparateur en pharmacie
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .