FANDOM


Voir aussi la page Marie Dubas sur le site USDCF.org

La chanson « Ça m' changerait (L'amour au faubourg Saint-Germain) » a été interprétée par Marie Dubas


Paroles de la chanson :

C'est des "Pourquoi ?", c'est des "Mais si"
Ces des "Vite fait", des "Pas ici"
Des "Taisez-vous, on nous regarde"
Des "Mon mari", des "Prenez garde"
Et des "Peut-être" et des "Comment ?"
Des mots, des mots, c'est déprimant

À tant de ...?... et "Juste ciel !"?
Les gandins ne savent pas répondre
Car on peut être femme du monde
Et préférer du... substantiel

Quand les snobs nous font la cour
Ça s' passe en discours
Leur amour, c'est flou, c'est mou
Ça ne tient pas debout
Leurs petits couplets
Nous agacent, nous excèdent
L' homme qui nous plaît
Peut en dire de plus raides

Faire de l'esprit, c'est subtil
Mais qu'en reste-t-il ?
C'est décevant et souvent
Ce n'est que du vent
Oui, les boniments
On sait c' que ça vaut
Même quand c'est bien fait
Ce n'est pas c' qu'il nous faut

Un homme, ma chère
Bien costaud, me disait
"Viens, j' t'ai dans la peau, vrai de vrai"
Ça m' changerait

S'i' m' désapait dans un gala
Des fois qu'après cette java-là
On s' pieut'rait, ça m' plairait
S'il ajoutait "Débine-toi d' là
Tu s'ras ma môme et puis voilà
Moi, j' suis prêt !"
Oh non, monsieur, non monsieur, ça m' changerait
Hé, pas besoin d' faire c'te tirelire
Et puisque j' vois bien qu' ça t' fait plaisir
Hé, gueule de raie !
Alors là, ma bonne madame, ma chère, ça m' changerait

Qui sait ? L'amour commercial
D'un monde spécial
A peut-être des appas
Qu'on ne connaît pas
Belleville ou Saint-Ouen
Quartier des mecs, des gonzesses
Comme vous êtes loin de nos quartiers de noblesse

En amour, les gens trop trop bien, ça n' vaut rien !

Dire qu' les titis d' la Bastoche
Les mettent dans leur poche
C'est bien balancé, ça vous parle argot
Et c'est bien tatoué
Voilà ce qu'il me faut

Si un mec me disait dans l' cou
"Hé, des fois qu'on s' f'rait des roudoudous
C'est qu' tu t' pâmerais, ma vieille !"
Ça m' changerait
Puis en me prenant par les tifs
"On va s'aimer sur les fortifs
Moi, j' suis prêt"
Ho ho ho, ça m' plairait

Je te collerais des gnons partout
Tu m' refil'ras tous tes sous, hein la môme
Ah, comme ça s'rait bon, madame
Mais ce s'ra l' grand frisson
Et ne m' résiste pas, vois-tu
Ou j' te va foutre mon pied dans le ***
Je comprendrais
Alors là, ma chère, ça m' changerait

Ramène pas ta fraise
Hé, arrière, guenille !
Je d'viens méchant, moi
Je d'viens méchant
Avec l'air vache, marquis
Que j' te dis
Aïe, donc, la caisse
Et l'air des nouilles (*)

Non mais des fois, des fois
Tu m' fais un crocheton à l'homme, toi
Espèce de hareng, non mais j' te va démolir, moi
Allez, viens ici, la gosse
Et lâche le zanzi, i' s'envolera pas
Et la redevance aussi
Allez, sors de là, toi !

---------------------------------
(*) La transcription exacte de cette phrase n'est pas garantie
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .