FANDOM


Voir aussi la page Marcel Amont sur le site USDCF.org

La chanson « Les routes nationales » a été interprétée par Marcel Amont


Paroles de la chanson :

Que deviennent-elles, les routes nationales ?
Que deviennent-elles, les routes à deux voies ?
Depuis que l'autoroute leur a soufflé l'étoile
Que deviennent-elles, les routes d'autrefois ?
Que deviennent-elles, les routes nationales
Longées de platanes, d'herbes et de petits bois
Où l'on s'en allait le cœur comme en cavale
Où l'on se sentait quand même un peu chez soi ?

L'autoroute pousse ses écharpes de pierre
Filant dans sa course vers les monts et les mers
Nous la prenons tous mais elle est sans pitié
Pas un coin de mousse ne borde son côté
Que deviennent-elles, les routes nationales ?
Que deviennent-ils, les petits restaurants
Où l'on dégustait tant de choses royales
Arrosées de vin et le tout pour six francs ?

Non, ces routes-là n'avaient pas de péage
L'aventure alors ne se rançonnait pas
Elles offraient pourtant d'aussi beaux paysages
Qu'on ne se payait qu'avec un peu de joie
Je garde pour elles, les routes nationales
Un petit penchant quand je suis amoureux
Nous irons ce soir rouler sous les platanes
Sur ces routes-là, nous irons tous les deux

Que deviennent-elles, les routes nationales ?
Que deviennent-elles, les routes à deux voies ?
Depuis que l'autoroute leur a soufflé l'étoile
Que deviennent-elles, les routes d'autrefois
Où l'on s'en allait le cœur comme en cavale
Où l'on se sentait quand même un peu chez soi ?
Que deviennent-elles, les routes nationales ?
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier




Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .