FANDOM


Voir aussi la page Marcel Amont sur le site USDCF.org

La chanson « Et voilà les violons » a été interprétée par Marcel Amont


Paroles de la chanson :

Je marchais sans savoir où
Mon cœur m'amenait
Quand une fille aux cheveux roux
Me passe à côté
Et voilà les violons
Qui rappliquent en sourdine
Au creux de ma poitrine
Et je me prends pour l'empereur de Chine
De Chine

Je lui dis deux ou trois mots
Tirés de Shakespeare
Mais ça lui paraît si gros
Qu'elle se met à rire
Et voilà les violons
Qui se mettent à chanter
Dans tous les marronniers
Je prends sa main et je lui dis "Venez
Venez"

On se couche au bord de l'eau
Et l'on disparaît
Sous un champ de coquelicots
Tout endimanché
Et voilà les violons
Qui jettent dans le ciel
Des milliers d'étincelles
Et qui nous jouent des musiques de miel
De miel

Aujourd'hui tout va si vite
J'en suis affolé
Oui, ce soir je vous invite
À mon hyménée
Et voilà les orgues
Qui jouent du Mendelssohn
Devant trois cents personnes
Tout ça parce que ces satanés violons, violons
Sont venus me chanter ton nom
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier




Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .