FANDOM


Voir aussi la page Marcel Amont sur le site USDCF.org

La chanson « Dagobert » a été interprétée par Marcel Amont


Paroles de la chanson :

Quand je m'en vais faire des neuvaines
Au café-bar du terminus
Devant l'arrêt de l'autobus
Où l'on m'appelle "Mon capitaine"
Il faut me voir parler du tsar
Qui me prenait sur ses genoux
Le soir, quand il venait chez nous
Messieurs, je lève mon verre au tsar
Et aux deux, trois énergumènes
Qui m'appellent "Mon capitaine"
Je raconte ma vie en sourdine
Je fais la malle pour l'Indochine
Je parle de moi et du Négus
Et je reprends mon autobus

{x2:}
C'est moi, c'est moi, Dagobert
J'ai mis mon passé à l'envers

Je ne passe pas pour un minus
Au café-bar du terminus
J'ai mis mon père au Panthéon
Et mes deux frères dans la Légion
Messieurs, je bois à ces punaises
Qui m'ont aimé, à mes actrices
Toute la Comédie française
Moi, j'ai tutoyé Bérénice
Et si vous connaissiez mon fils
C'est un phénix, il a fait l'X
Mais les enfants font leur chemin
Un jour, ils vous laissent orphelin
Mais j'entends sonner l'angélus
Et je reprends mon autobus

{x2:}
C'est moi, c'est moi, Dagobert
J'ai mis mon passé à l'envers

Je ne suis jamais revenu
Des guerres que je n'ai jamais faites
Mon père était un ingénu
Je suis né sur ces entrefaites
Je ne suis le frère de personne
Messieurs, je bois à la bonne vôtre
Pour Bérénice il y a maldonne
Elle m'a fait l'enfant d'un autre
Mais quand Dagobert offre à boire
Il y a bal dans sa mémoire
"Racontez-nous, mon capitaine
Quand vous êtes mort à Saint-Hélène"
Ma vie commence au terminus
Et finit dans un autobus

{x2:}
C'est moi, c'est moi, Dagobert
J'ai mis mon passé à l'envers
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier




Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .