Voir aussi la page Marc Vincent sur le site USDCF.org


La chanson « Le petit grand-père » a été interprétée par Marc Vincent
et apparaît sur l'album Le tube de l'été (1983)

Paroles de la chanson :

Le petit grand-père qui taillait sa haie
Le petit grand-père qui nous saluait
En se reposant contre la barrière
Cisaille et râteau, allure guerrière
Le petit grand-père qui cueillait ses poires
En grimpant aux troncs comme un chien de foire
Nous fit peur, un jour, en haut d’un poirier
Quand, dans un fracas, tomba son panier
Le petit grand-père avait un couteau
Un de ces couteaux qui ont fait la guerre
Croquant son croûton comme du gâteau
Il buvait beaucoup et ne mangeait guère

Le petit grand-père tenait des discours
Sur le temps qu’il fait, sur les temps qui courent
Avec trois gilets sous sa salopette
Quand il faisait chaud, gardait sa casquette
Le petit grand-père désherbait l’allée
Puis collationnait de petits salés
Et, le soir venu, cueillait quelques roses
Qu’il gardait pour lui, du moins, je suppose
Le petit grand-père marmonnait souvent
Et, parfois, roulait une cigarette
Qu’il fumait tranquille à l’abri du vent
Là, sur le perron, où le temps s’arrête

Le petit grand-père ne taille plus sa haie
Si on le revoit, c’est à l’imparfait
De grosses orties montent jusqu’aux poires
Et un antiquaire a pris son armoire
Quand je vais faire un tour jusqu’à la barrière
C’est comme si j’allais jusqu’au cimetière
Arrivé là-bas, ça me fait quelque chose
De voir le chiendent envahir ses roses

Logo-gracenote.gif Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes[modifier le wikicode]


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.