FANDOM


(Page créée avec « {{subst:Paroles/structure | nomArtiste = Lyne Clevers | titreChanson = C'est ainsi que naît l'amour (version femme) | triAlphabet = C }} »)
 
(paroles)
 
Ligne 2 : Ligne 2 :
 
| titreChanson = C'est ainsi que naît l'amour (version femme)
 
| titreChanson = C'est ainsi que naît l'amour (version femme)
 
| nomArtiste = Lyne Clevers
 
| nomArtiste = Lyne Clevers
| annéeSortie = <!-- NNNN, année 1ère interprétation, si hors album -->
+
| annéeSortie = 1937
 
| titreAlbum = <!-- Titre (NNNN), 1er album contenant cette chanson -->
 
| titreAlbum = <!-- Titre (NNNN), 1er album contenant cette chanson -->
 
| triAlphabet = C <!-- A à Z, À à Ÿ, ou chiffre ou symbole -->
 
| triAlphabet = C <!-- A à Z, À à Ÿ, ou chiffre ou symbole -->
Ligne 9 : Ligne 9 :
 
{{Paroles/Chanson | texte =
 
{{Paroles/Chanson | texte =
 
<lyrics>
 
<lyrics>
Début du texte de la chanson
+
On se pique
...
+
D'être sceptique
Remplacez ce bloc par les paroles de la chanson
+
D'avoir le cœur desséché
...
+
On affiche
Fin du texte de la chanson
+
Ça fait plus riche
  +
Un petit air dégoûté
  +
On se vante
  +
D'être indolente
  +
À l'abri de tout béguin
  +
Et voilà le lendemain
  +
Votre cœur qui bat soudain
  +
  +
Une rencontre, un beau jour
  +
Un regard, même très court
  +
C'est ainsi que naît l'amour
  +
Un petit choc en retour
  +
Un frisson qui vous parcourt
  +
C'est ainsi que naît l'amour
  +
Alors, la désabusée
  +
La blasée, la rusée
  +
Qui se moquait des amis
  +
Qui se croyait à l'abri
  +
Va retrouver à son tour
  +
L'âme d'une Pompadour
  +
C'est ainsi que naît l'amour
  +
  +
Un dimanche
  +
En robe blanche
  +
En sortant de la maison
  +
Sur la porte
  +
J'ai de la sorte
  +
Croisé un joli garçon
  +
Il s'efface
  +
Je le dépasse
  +
Depuis, ô fatalité
  +
Adieu ma tranquillité
  +
Je suis bien, bien embêtée
  +
  +
Un rencontre, un beau jour
  +
Un regard pourtant très court
  +
C'est ainsi que naît l'amour
  +
Je l'ai reçu à mon tour
  +
Le petit choc en retour
  +
C'est ainsi que naît l'amour
  +
Moi, la femme au cœur de fer
  +
Tout comme une pensionnaire
  +
À toute heure de la nuit
  +
Je ne rêve que de lui
  +
Et le plus clair de mes jours
  +
Passe à guetter son retour
  +
C'est ainsi que naît l'amour
  +
  +
Je crois lire
  +
Comme un sourire
  +
Dans vos yeux un peu narquois
  +
Vous me dites
  +
"Moi, ma petite
  +
Je ne crains pas ça pour moi
  +
Car des hommes
  +
Je peux, en somme,
  +
En croiser ainsi vingt-trois
  +
Sans avoir ni chaud ni froid"
  +
Vous vous trompez fort, je crois
  +
  +
Vous l'éprouverez un jour
  +
Le petit choc en retour
  +
Et ainsi naîtra l'amour
  +
Vous l'aurez à votre tour
  +
Le frisson qui vous parcourt
  +
Et ainsi naîtra l'amour
  +
C'est une nécessité
  +
Qu'on ne peut éviter
  +
Et si ce n'est pas Raymond
  +
Eh bien, ce sera Gaston
  +
Qui, d'un regard sans discours
  +
Vous possédera un jour
  +
C'est ainsi que naît l'amour
 
</lyrics>
 
</lyrics>
 
}}
 
}}

Version actuelle en date du août 4, 2012 à 17:11

Voir aussi la page Lyne Clevers sur le site USDCF.org

La chanson « C'est ainsi que naît l'amour (version femme) » a été interprétée par Lyne Clevers


Paroles de la chanson :

On se pique
D'être sceptique
D'avoir le cœur desséché
On affiche
Ça fait plus riche
Un petit air dégoûté
On se vante
D'être indolente
À l'abri de tout béguin
Et voilà le lendemain
Votre cœur qui bat soudain

Une rencontre, un beau jour
Un regard, même très court
C'est ainsi que naît l'amour
Un petit choc en retour
Un frisson qui vous parcourt
C'est ainsi que naît l'amour
Alors, la désabusée
La blasée, la rusée
Qui se moquait des amis
Qui se croyait à l'abri
Va retrouver à son tour
L'âme d'une Pompadour
C'est ainsi que naît l'amour

Un dimanche
En robe blanche
En sortant de la maison
Sur la porte
J'ai de la sorte
Croisé un joli garçon
Il s'efface
Je le dépasse
Depuis, ô fatalité
Adieu ma tranquillité
Je suis bien, bien embêtée

Un rencontre, un beau jour
Un regard pourtant très court
C'est ainsi que naît l'amour
Je l'ai reçu à mon tour
Le petit choc en retour
C'est ainsi que naît l'amour
Moi, la femme au cœur de fer
Tout comme une pensionnaire
À toute heure de la nuit
Je ne rêve que de lui
Et le plus clair de mes jours
Passe à guetter son retour
C'est ainsi que naît l'amour

Je crois lire
Comme un sourire
Dans vos yeux un peu narquois
Vous me dites
"Moi, ma petite
Je ne crains pas ça pour moi
Car des hommes
Je peux, en somme,
En croiser ainsi vingt-trois
Sans avoir ni chaud ni froid"
Vous vous trompez fort, je crois

Vous l'éprouverez un jour
Le petit choc en retour
Et ainsi naîtra l'amour
Vous l'aurez à votre tour
Le frisson qui vous parcourt
Et ainsi naîtra l'amour
C'est une nécessité
Qu'on ne peut éviter
Et si ce n'est pas Raymond
Eh bien, ce sera Gaston
Qui, d'un regard sans discours
Vous possédera un jour
C'est ainsi que naît l'amour
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .