FANDOM


Voir aussi la page Lynda Lemay sur le site USDCF.org

La chanson « Ça m'fout la frousse » a été interprétée par Lynda Lemay
et apparaît sur l'album Ma signature (2006)

Paroles de la chanson :

On saura tout bientôt
de l'avenirs des âmes qui prendront corps
on saura tout des peaux de la moindre membrane, du moindre pore
on pourra tout prévenir, on pourra tout guérir avant la plaie
mais si notre avenir à force de s'polir se sur-peuplait.
on aurait plus en bref qu'un monde sans relief a l'horizon
un océan sans vague, une foret qu'on élague trop par trop
on naîtrait tous enfin maître de nos destins aseptisé.
on naîtrait tous pur sang droit d'éthique bien au dent, bien programmé
prive de tout hasard de tout mauvais départ en début d' course
on va bien entendu
par s' marcher dessus
ça m' fou la frousse
a part les poupons bleus pauvre ombilicaux
nés corde au cou
héritier de la mal chance alors que la déficience grimpe en tabou
sorti de mère coupable de n'être pas capable de perfection
alors qu'il serait normal que tout le monde soit égal a la maison
a part quelques victimes
de quelques rares crimes ou accidents
on défilerait ses heures où s'éteignait les cœurs du bon vieux temps
quand on laissait les vieilles accéder au sommeil en priant dieu
quand on laissait les pieux s'en aller silencieux vers leur soleil
on serait tous solide construit comme des bolides moteurs intactes
une clé dans l' contact
et confiné au neutre .
et au klaxon
car sans compétition
on vivrait dans l' bouchon
plaque contre plaque
coincé dans une émeute
faute de lever les feutres en fin de mission
privé de tout hasard
de tout mauvais départ
en début d' course
on va bien entendu
finir par s' marcher d'sus
ça m' fou la frousse
mais si j' venais d'apprendre que l'enfant en commande dans l'entrepôt
que le p'tit corps qui entre l'entre chair de mon ventre a mon défaut
que le sang de mon sang manque de globule blanc comme sa maman
ne tricherais je pas un peu pour qu'il n'ait que mes yeux pas mes tourments
si on poussait le dard
de l'amniocentèse
jusqu'a outrance
me prédisant obèse
le fruit de mon espoir
dès son enfance
si on m' disait possible
de lui forger le gène
de la minceur
ne serais je pas sensible
au retrait d 'ses problèmes
de corps et d' cœur
si j' me met dans la peau de ses parents déçus d'enfant voué
a retourner la haut
avant d'avoir perdu
leur dent d' bébé
ne ferais je pas au médecin tout ce que j'ai d' pied
et d'main pour un miracle
sacrifierai-je mon fils pour que le monde en bout d' piste évite l'embâcle
est ce que l'évolution fera plus de mal que d' bon en tuant les ailes de ceux qui s'envoleraient dans un mystère parfait et naturel
si les dieux d' la recherche contrôlent un jour les crèches
mieux qu' l'éternel
même si l'idée est douce
même si l'idée est belle
ça m' fou la frousse
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .