FANDOM


Voir aussi la page Luc Barney sur le site USDCF.org

La chanson « On dansait le tango » a été interprétée par Luc Barney
et apparaît sur l'album Ceux de 14-18 (1964)

Paroles de la chanson :

Avant le fameux coup
Qui déchaîna sur nous
Cette guerre qu'on n' voulait pas du tout
Du côté du Rhin, souvent on entendait
La voix du Kaiser mais on en rigolait
Jamais on n'aurait cru
Qu'un fou serait venu
Se jeter sur nous comme un perdu
Et tant bien que mal nous vivotions
Sans soucis, sans la moindre émotion
Sans même nous douter
Qu' nous étions menacés
Du plus terrible des dangers

{Refrain:}
On dansait l' tango et le rouli-rouli
Le jour autant que la nuit
On se tortillait des hanches en se lançant
En arrière et en avant
On s' pressait les mains, on s'écrasait les pieds
En sautant comme des toqués
On ne s'occupait pas des affaires du pays
On dansait l' rouli-rouli

Sur nos têtes, on sentait
Quelque chose qui passait
Sans savoir pourquoi on s'énervait
Tout notre commerce déjà depuis longtemps
Était envahi par les produits allemands
Nos plus grandes maisons
Nos administrations
Employaient des flopées de Teutons
Dans des postes très avantageux
En un mot, y en avait que pour eux
Et nous, les bonnes poires
Au lieu d' nous émouvoir
Sans arrêt, du matin au soir

{au Refrain}

S' trouvant encouragés
Par notre placidité
Les Alboches venaient nous espionner
Et sans se gêner partout ils installaient
L' télégraphe sans fil, rien ne les empêchait
Ils achetaient à tous prix
Au sein de nos pays
Les châteaux qu'ils jugeaient bien construits
Les maquillaient avec du ciment
Pour en faire des forts de premier rang
Pour leurs gros obusiers
Ils bétonnaient nos prés
Et nous, sans même nous en douter

{au Refrain}

Puis un jour on apprit
Qu'en armes, les bandits
Voulaient envahir notre pays
Et pour nous surprendre avant qu' nous soyons prêts
D' violer la Belgique, ils caressaient l' projet
Mais les Belges sans peur
Défendant leur honneur
Contre un ennemi vingt fois supérieur
Ils s'écrièrent "Halte-là, s'il vous plaît !"
Et ça, nous ne l'oublierons jamais
Pendant que bravement
Ils arrêtaient l' mouvement
Sans perdre un seul instant

On lâcha le tango et le rouli-rouli
Pour attraper un fusil
Tous comme un seul homme, dans un superbe élan
S'élancèrent en avant
Depuis, sans flancher
Sous leur feu meurtrier
Nous les avons maîtrisés
Mais un p'tit peu plus, au piège on était pris
Pendant qu'on dansait l' rouli !
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .