FANDOM


Voir aussi la page Les Escrocs sur le site USDCF.org

La chanson « Choisis ton tempo » a été interprétée par Les Escrocs


Paroles de la chanson :

Les rues sont pleines de gens qui courent
Après je ne sais quoi, probablement l'amour
Dans tous les sens, à toute vitesse
Comme pris de démence et rongés par le stress
La gueule cousue de peur d'être en retard
Dégringolant le long des rues et des boulevards
Alors que passent les heures, les minutes et les secondes
Les petites fourmis cavalent autour du monde
À l'heure qu'il est garçons et filles
Sont devenus les esclaves des petites aiguilles
De la montre-bracelet
Ce drôle de bijou qu'ils ont tous au poignet
Ils font la course à la trotteuse
La petite aiguille marathoneuse
Quelle heure est-il ? Ils deviennent débiles
À force de courir après le temps qui file

{Refrain:}
Choisis ton tempo
L'horaire, le minutage
Choisis ton tempo
Ou tu vas mourir bien avant l'âge
Écoute ton cœur
Seul voyageur toujours à l'heure
Pas c'lui d' ton voisin
Qui ne bat jamais comme le tien

Quelle que soit l'heure, en avance, en retard
Ils ont les yeux rivés sur la pendule de la gare
Et quoi qu'ils fassent et où qu'ils aillent
Le temps les enflamme comme un feu de paille
Robots obéissant à la loi du tic-tac
Ils s'usent peu à peu, puis pour finir ils craquent
Ils n'ont qu'un rêve en tête: que le temps s'arrête
Mais on n'arrête pas le cycle des planètes
Bonhomme sans recul, pauvre petit insecte
Paquet de cellules doté d'un intellect
Tu t'es fait l'inventeur du chronomètre
Tu mesures le temps, mais le temps reste ton maître
T'as raté le début, le début de l'histoire
Tu as beau cavaler, t'en verras pas la fin
Alors n'aie pas peur d'être en retard
Et dis-toi qu'être à l'heure ça ne sert à rien

{au Refrain}

(Au quatrième top il sera 19 heures 25 minutes)

Am-stram-gram, be bop et télégramme
Tu dois gagner du temps car le temps c'est ta came
À présent plus le temps de prendre ton temps
Arriver le premier devient plus important
Pendule, horloge, radio-réveil
Finiront un beau jour par nous rendre damnés
Et ce sera la courbe du soleil
Qui sera le repère pour rythmer la journée
Pauvre batteur, pauvre petit bonhomme
Tu étais musicien, te voilà métronome
Commandé par le clic de l'ordinateur
Le salaire de la peur au salaire de la sueur
Alors, tape en place, tape en place, petit batteur
Où le gros séquenceur il t'a dit de faire
Sors ton groove du congélateur
Et laisse ton feeling au vestiaire

{au Refrain, x2}

Tu es victime du progrès
Mais le progrès c'est bien toi qui le crées
Tout s'accélère et sans arrêt
Il est trop tard pour les regrets

{au Refrain, x2}
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier




Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .