FANDOM


Voir aussi la page Les Escrocs sur le site USDCF.org

La chanson « Boulaouane » a été interprétée par Les Escrocs


Paroles de la chanson :

Ce soir-là j'avais la haine
Et j'avais du rhum dans les veines
Pour en finir avec mes peines
J'ai plongé dans la Seine
Un plongeon olympique
Et v'là qu' je coule à pic
J'avais autour du cou
Cent kilos de cailloux
Ça m'a valu un tour en ambulance
J'avais mérité mes vacances
Dans ma chambre d'hôtel de l'hôpital Necker
Dans mon lit baldaquin avec vue sur la mer
Je leur ai dit:

{Refrain:}
Quand la vie c'est pas cool
Moi je prends les boules
Je déboule chez Raoul et j' me saoule
Chez Raoul y a pas foule
À part Rachid et Abdoul
Mais c'est le roi de la semoule
Et ça déboule
Quand la vie c'est pas cool
Moi je prends les boules
Je déboule chez Raoul et j' me saoule
Chez Raoul y a pas foule
À part Rachid et Abdoul
Mais c'est le roi de la semoule
Et ça déboule
Ça déboule au Boulaouane

Ce soir-là j'avais la haine
Et j'avais du rhum dans les veines
Pour épater une jolie petite môme
J'ai braqué l' bijoutier d' la place Vendôme
J'ai voulu jouer les Spaggiari
Jouer les cow-boys en plein Paris
Ça m'a valu un tour dans le fourgon
Ils m'ont dit "C' coup là, p' tit con, t'es bon"
Au pays des tatouages, des palais de justice
Dans ma chambre d'hôtel de Fleury-Mérogis
On m'a commis d'office et je rigole
Un p'tit avocat qui sort tout droit de l'école
Je lui ai dit:

{au Refrain}

Ça déboule au Boulaouane{x3}

Boule, boule, Boulaouane
Boule, boule
Boule, boule, Boulaouane
Boule, boule

Ce soir-là j'avais la haine
Et du Boulaouane dans les veines
Ce soir-là j'avais la haine
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier




Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .