FANDOM


Voir aussi la page La petite Marie-France sur le site USDCF.org

La chanson « Bée… bée… bée… » a été interprétée par La petite Marie-France


Paroles de la chanson :

Il était une bergère qui gardait ses blancs moutons
Assise sur son derrière en tricotant des chaussons
Elle avait la mine austère et pleurait son abandon
Car le berger d' ma bergère se moquait d' son affection

Bèe... bèe... bèe...
Bergère, faut jamais désespérer
Bèe... bèe... bèe...
Car un beau jour tu verras grimper
Bèe... bèe... bèe...
Comme un petit chat près d' ton berger
Et tous tes moutons
Danseront en rond
Pour fêter son arrivée
Tous les carillons
Carillonneront
La bergère pour son berger

Mais hélas l'année entière passa sans qu'il apparût
Et ma pauvre petite bergère, s' désolait, tout éperdue
Quand elle eut l'idée soudaine à la radio d' demander
Qu' sur toutes les ondes on prévienne qu'elle attendait son berger

Bèe... bèe... bèe...
Bergère, fallait pas désespérer
Bèe... bèe... bèe...
Car un beau jour tu verras grimper
Bèe... bèe... bèe...
Comme un petit chat près d' ton berger
Et tous tes moutons
Danseront en rond
Pour fêter son arrivée
Tous les carillons
Carillonneront
Ma bergère pour ton berger

On l'annonça sur l'inter, sur le poste parisien
"Viens, berger, car ta bergère est vraiment très mal en point"
Soudain, au quatrième top, il apparut tout à coup
Ayant fait de l'auto-stop pour vite lui sauter au cou

Bèe... bèe... bèe...
Bergère, fallait pas désespérer
Bèe... bèe... bèe...
Ton berger est enfin arrivé
Bèe... bèe... bèe...
Comme dans un joli conte de fées
Aussi ravissant
Qu'un prince charmant
Ah, qu'il est beau ce berger !
Sonnez, carillons
Bêlez, blancs moutons
Y a plus d' bergère sans berger {x2}
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .