FANDOM


Voir aussi la page Julos Beaucarne sur le site USDCF.org

La chanson « Miss Univers » a été interprétée par Julos Beaucarne
et apparaît sur l'album Front de libération des arbres fruitiers (1974)

Paroles de la chanson :

Dans un grand music-hall
y a des gens pleins le hall.
Le directeur obèse
annonce son antithèse,
la bombe anatomique:
' Miss Univers, musique! '

Sur un p'tit pas de danse
Miss Univers s'avance.
Elle n'a pas sur la peau
qu'un tout petit maillot.
Sont-ils contents, les gens?
s' demande le diro,
mais les voilà qui crient:
"A poil la belle fille!
Dévoile pour nous tou-
te ton anatomie!"

Alors Miss Univers,
fermetures éclair
toutes ouvertes au vent,
dans sa chair de safran,
livra au peuple fou
ses seins et ses genoux.
Mais les voilà qui crient:
"Dépiaute-toi, la fille!
Qu'as-tu d'beau sous la peau?
Ecarte le rideau!"

Alors Miss Univers,
la fille de la bouchère,
se mit à découper
au couteau sa belle peau.
Cette fois ils seront
contens, se disait le diro,
mais les voilà qui crient:
"Ton cœur, la belle fille,
montre-le-nous tout chaud,
sors-le de son cageot!"

Lors, nageant dans le sang,
la fille offrit aux gens
son petit cœur de femme
où l'on dit qu'y a l'âme.
Le directeur leur dit:
"Est-ce que ça vous suffit?"
Mais les voilà qui crient:
"On veut la voir mourir,
on veut la voir s'éteindre
avant que d'applaudir.

Alors Miss Univers,
s'effondra par terre.
La plus belle femme du monde
ne donne que ce qu'elle a.
Au directeur obèse
la foule alors cria:
"Une autre, gros pacha,
vite une autre nana!.
Et si tu n'en as pas
on s'tire, on viendra pas!".
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .