FANDOM


Cette page à été générée automatiquement via un robot (un programme) et doit donc maintenant être validée par un humain. Vous pouvez le faire simplement en vérifiant cette page, puis en retirant la ligne du début contenant : {{Généré par un robot}}.

Voir aussi la page Jeanne Aubert sur le site USDCF.org

La chanson « Si tu vois ma tante » a été interprétée par Jeanne Aubert


Paroles de la chanson :

L'autre jour, dans l'embouteillage
Un gavroche se trouvait coincé
Un tramway barrait l' passage
A des régiments d'attelages
Au sergent de ville du barrage
Gavroche dit : Mon vieux, j' dois dîner
Chez ma tante à héritage
Elle va sûrement se vexer !

Hé dis donc ! si par hasard
Tu vois ma tante
Complimente-la de ma part !
Dis-lui qu'entre l'Opéra
Et la Madeleine
D'puis une semaine
Je marque le pas !
Pourtant, j'espère un d' ces jours
Rev'nir près d'elle
J'attends qu'on mette au carrefour
Une passerelle
Hé dis donc ! si par hasard
Tu vois ma tante
Complimente-la de ma part !

Adoptant cette phrase bizarre
Depuis ce jour, les Parigots
Ne disent plus : à la gare
Passe la main ou j'en ai marre !
A présent, cette expression rare
Résume tout en quelques mots
Au raseur que l'on rembarre
On murmure en tournant le dos :

Hé dis donc ! si par hasard
Tu vois ma tante
Complimente-la de ma part !
Dis-lui qu' t'es un gros malin
Qui n'a pas honte
Et qu' tu t' rends compte
Que j' passe la main
Dis-lui bien qu'elle a l' bonjour
De ta poirlotte
Que tu n' joues pas tous les jours
A la belote !
Hé dis donc ! si par hasard
Tu vois ma tante
Complimente-la de ma part !

Avec une beauté peu farouche
Un jeune homme manquant de fierté
Parlait d'amour sur sa couche
En manquant toutes les touches
Mais après plusieurs escarmouches
Voyant tous ses effets ratés
Tout en attrapant des mouches
La belle se mit à lui chanter :

Hé dis donc ! si par hasard
Tu vois ma tante
Complimente-la de ma part !
Tant qu'y a d' la vie, y a d' l'espoir
N' perds pas courage
R'mets ton ouvrage
A demain soir
On peut bien rester, vois-tu,
La bouche ouverte
Mais à t'nir le bras tendu
On d'vient inerte
Hé dis donc ! si par hasard
Tu vois ma tante
Complimente-la de ma part !

D'une façon toujours très comique
A la Chambre, on interpellait
L' ministre répondit, lyrique
N' touchez pas aux lois laïques
N' touchez pas à la République
N' touchez pas à ses bienfaits
Quelqu'un lui cria, cynique
Alors nous, on n' touch'ra jamais !

Hé dis donc ! si par hasard
Tu vois ma tante
Complimente-la de ma part !
Elle pourrait se fâcher
Si l'on y touche
Toi seul, farouche,
As l' droit d' toucher
Car si tu manques de chic
Homme intrinsèque
On sait bien dans le public
Qu' tu n'manques pas d' chèques
Hé dis donc ! si par hasard
Tu vois ma tante
Complimente-la de ma part !
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .