FANDOM


Voir aussi la page Jean Amani sur le site USDCF.org

La chanson « Cherbourg avait raison » a été interprétée par Jean Amani
et apparaît sur l'album Cherbourg avait raison (1960)

Paroles de la chanson :

{Refrain:}
Quand Cherbourg nous a vus
Arriver sur le port
Ta main serrant la mienne
À nos regards perdus
Il a dû dire encore
En voilà deux qui s'aiment {x2}
En voilà deux de plus

En voilà deux de plus
Qui brûleront leur cœur
Au feu de la Saint-Jean
Quand aura disparu
Cet insolent bonheur
Qui fait rire les gens {x2}
Qu'ils croisent dans la rue

Mais Cherbourg a ouvert
Pour nous fêter quand même
Sa grande ombrelle bleue
Et le vent de la mer
Giflant les écoutilles
A cueilli pour nous deux
Des parfums de vanille

{au Refrain}

Contournant les maisons
Le soleil a brillé
Sur toutes les façades
Un air d'accordéon
Venu du monde entier
Nous a donné l'aubade {x2}
Comme à des mariés

Comme à des mariés
Emportant leur amour
Au creux des voiles blanches
Pour aller voyager
Au pays sans retour
Des cent mille dimanches {x2}
Qui font l'éternité

Mais notre goélette
Malgré ses airs de fête
N'a pas quitté le port
Notre amour est resté
Tout seul au bout du quai
De peur de s'embarquer
Et moi, j'en pleure encore

Cherbourg avait raison {x2}
De nous fêter quand même
Avec ses cargaisons
De coups d'accordéon
Et de coups de sirène
Il n'a pas tant d'amours
Qui en vaillent la peine

Cherbourg avait raison {x2}
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .