FANDOM


Voir aussi la page Jean-Jacques Lafon sur le site USDCF.org

La chanson « Le cœur à l'italienne » a été interprétée par Jean-Jacques Lafon


Paroles de la chanson :

À l'italienne,
Quand je l'attends, j'ai le cœur à l'italienne
Moitié jardin, moitié statue vénitienne
Comme une tendresse violente

À l'italienne,
Comme un volcan qui gronde et qui se déchaîne
Et brûle tout au plus profond de mes veines
Jusqu'au moment où elle viendra

À l'italienne,
Quand elle arrive, j'ai le cœur à l'italienne
Qui chante fort, il est fou, il se promène
Toujours du côté de Vérone

À l'italienne,
Comme un violon qui pleure un air de Bohême
Qui se complaît à jouer les mêmes thèmes
Et qui ne s'arrête jamais

À l'italienne,
Comme une église entre l'ombre et la lumière
Un requiem ou les mots d'une prière
Juste écrits pour elle et moi

À l'italienne,
J'ai souvent le cœur qui parle avec les mains
Qui se balance comme si j'avais bu du vin
Avant de dormir dans ses bras

À l'italienne,
C'est des dimanches au milieu de la semaine
Lorsque l'on fait l'amour sans se dire "je t'aime"
Pour ne pas troubler le silence

À l'italienne,
Quand elle s'en va, j'ai le cœur à l'italienne
Il est jaloux et prêt à lui faire des scènes
Jusqu'à l'heure où elle reviendra

À l'italienne,
Comme une église entre l'ombre et la lumière
Un requiem ou les mots d'une prière
Juste écrits pour elle et moi

À l'talienne,
J'ai souvent le cœur qui parle avec les mains
Qui se balance comme si j'avais bu du vin
Avant de dormir dans ses bras
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .