FANDOM


Voir aussi la page Jean-Désiré Bailly sur le site USDCF.org

La chanson « La mort du cerf » a été interprétée par Jean-Désiré Bailly


Paroles de la chanson :

Voici venir l’automne et les feuilles qui tombent forment un tapis d’or
Et l’angélus qui sonne avertit tout le monde de la chute du jour
Elle est bien monotone, plongée dans le silence, la forêt qui s’endort
C'est son roi qui lui donne un instant de détente chaque soir quand il sort
Notre grand cervidé se montre dans l’allée ; qu’il est beau, le dix-cors !
Mais le chasseur rusé s’approche sans pitié dans un élan de mort
Et d’un geste maudit, il place son fusil sur un tronc d’arbre mort
Une flamme jaillit : cette fois, c’est fini, notre beau cerf est mort !

La nuit est arrivée et le vent s’est levé, la pluie tombe sur le bois
La biche affolée, cachée dans les fourrés, reste là aux abois
Quelques gouttes de pluie sur les dernières feuilles viennent bénir le corps
La forêt consternée semble porter le deuil de son roi qui est mort
Dans les grandes allées, la biche s’en est allée mais n’a plus son dix-cors
Et dans l’hiver glacé, les chasseurs sont allés pour en détruire encor
Protégez la nature et faites vie qu'y dure si vous voulez encor
Revoir dans la ramure sous sa belle parure apparaître un dix-cors
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .