FANDOM


Voir aussi la page Jacques Verières sur le site USDCF.org

La chanson « Bagarre musette » a été interprétée par Jacques Verières


Paroles de la chanson :

Elle avait refusé de danser avec lui
Un autre était venu et avait réussi
Elle toupillait heureuse, ses deux grands yeux fermés
Alors ça, petit Louis ne put le supporter
D'un bond il fut sur elle, furieux il la gifla
R'tourne à ta place maintenant et surtout ne bouge pas
"Reste ici" dit l'autre gars, alors ce fut la fin
Les deux hommes s'empoignèrent
Coups de têtes, coups de poings
L'orchestre s'était tu, "Jouez" hurla le patron
Pour masquer la bagarre fallait de l'accordéon

La police arriva dix bonnes minutes après
Le gars était KO, petit Louis écumait
Retenu par le patron et une dizaine de potes
V'là qu'il voulait maintenant mettre les flics en compote
"Fais pas l' ballot, petit Louis, vont t' passer à tabac
Sont pas apprivoisés, tu sais bien, ces gens-là"
Petit Louis se détendit puis dit aux flics, beau joueur
"C'est moi qu'ai commencé, c'est une histoire d'honneur"
L'orchestre de nouveau soudainement s'était tu
"Jouez" hurla le patron, "Je vous paye, bande de loquedus"

On embarqua petit Louis, on réveilla l'autre gars
Les hommes remirent leurs vestes, les filles tirèrent leurs bas
Les garçons balayèrent les débris de verres cassés
Y avait des parfums de bière, de vin blanc mélangés
La dame WC et puis celle du vestiaire
Retournèrent tranquillement à leurs petites affaires
Celle qu'avait provoqué la bagarre, l'héroïne
Préféra gambiller avec une copine
La danse avait repris à la joie du patron
Les couples retoupillaient au son d' l'accordéon
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier




Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .