FANDOM


Voir aussi la page Jacques Pills sur le site USDCF.org

La chanson « Elle était swing » a été interprétée par Jacques Pills


Paroles de la chanson :

Par un beau matin d' printemps
Évidemment, évidemment
J' l'ai rencontrée simplement
Évidemment, évidemment
Elle n'était pas belle, belle, belle
Elle zozotait légèrement
Elle n'avait qu'une chose pour elle
Quelque chose de très étonnant

Elle était swing, swing, swing
Oh, terriblement swing, swing, swing
Je la trouvais divine
Je devins son amant
En deux temps, trois mouvements
Hop ! Elle était swing, swing, swing
Oh, terriblement swing, swing, swing
Et sa lèvre mutine
Me plaisait follement
Sans savoir ni pourquoi ni comment

Elle était un peu bizarre
Pendant le jour, elle dormait
Mais quel bruit, quel tintamarre
Dès que la nuit arrivait
Elle était swing, swing, swing
Oh, terriblement swing, swing, swing
Je courais à la ruine
Pendant qu'elle me chantait
Un p'tit air bien rythmé
Qui m' plaisait

Par un beau jour de printemps
Évidemment, évidemment
Elle m'a présenté Armand
Évidemment, évidemment
Il n'était pas beau, beau, beau
Il ne portait pas d' chapeau
Il n'avait qu'une chose pour lui
Quelque chose de très inédit

Il était swing, swing, swing
Oh, terriblement swing, swing, swing
Il la trouva divine
Il devint son amant
En deux temps, trois mouvements
Il était swing, swing, swing
Oh, terriblement swing, swing, swing
Il l'appelait "Cousine"
Je trouvais ça charmant
Sans savoir ni pourquoi ni comment

Il avait une riche nature
Mais jamais un sou d' monnaie
Alors, toutes ses p'tites factures
C'était moi qui les payais
Il était swing, swing, swing
Oh, terriblement swing, swing, swing
Je faisais la cuisine
Pendant qu'il lui chantait
Un p'tit air bien rythmé
Qui m' plaisait

Par un beau soir de printemps
Évidemment, évidemment
Ils sont partis simplement
Évidemment, évidemment
Je fuyais mais en province
On me présenta bientôt
Une jeune fille blonde et mince
Aux allures très comme il faut

Pas du tout swing, swing, swing
Oh, mais pas du tout swing, swing, swing
De par ses origines
Arrière-petite-enfant
Des bons rois fainéants
Pas du tout swing, swing, swing
Oh, mais pas du tout swing, swing, swing
Je la trouvais divine
J' lui ai dit tendrement
En sachant et pourquoi et comment

Le soir de nos épousailles
J'allais chanter ma chanson
J'avais peur qu'elle ne défaille
À ma grande stupéfaction
Elle était swing, swing, swing
Oh, terriblement swing, swing, swing
Alors, on le devine
Nous eûmes beaucoup d'enfants
Et qui dansent et qui chantent tout le temps !
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .