FANDOM


(Page créée avec « {{subst:Paroles/structure | nomArtiste = Jacques Higelin | titreChanson = Aï | triAlphabet = A }} <!-- --> »)
 
 
Ligne 7 : Ligne 7 :
 
| cacographie = <!-- titreChanson sans majuscule accentuée, ni œ ou æ -->
 
| cacographie = <!-- titreChanson sans majuscule accentuée, ni œ ou æ -->
 
}}
 
}}
{{Paroles/Chanson | texte =
+
{{Paroles/Chanson |texte = <lyrics>
<lyrics>
+
Début du texte de la chanson
+
Si ma guitare a la fièvre
...
+
C'est que mon âme est malade
Remplacez ce bloc par les paroles de la chanson
+
...
+
Je la serre entre mes bras
Fin du texte de la chanson
+
Sa tendresse me délivre
</lyrics>
+
}}
+
  +
Quand elle vibre sous mes doigts
  +
Une force irréversible
  +
  +
Me déchire les entrailles
  +
Me rend le courage de vivre
  +
  +
Chaque fois que mon cœur tremble
  +
Sous les sarcasmes des vaincus
  +
D'une rage irréductible
  +
De leur tordre le cou
  +
De leur botter le cul
  +
Pour leur apprendre à respecter
  +
Les vertus de l'innocence
  +
Le dernier bastion de mon enfance
  +
  +
  +
  +
Si ma guitare a la fièvre
  +
C'est que mon âme délire
  +
  +
  +
Autour d'un feu de broussailles
  +
Les gitans rêvent tandis que je m'endors
  +
  +
Un vieil ivrogne édenté voit rôder l'ombre de la mort
  +
Et tu cambres la taille
  +
Et tu cambres la taille
  +
  +
</lyrics>}}
 
{{Paroles/Liens externes
 
{{Paroles/Liens externes
 
| codeMusicBrainz =
 
| codeMusicBrainz =

Version actuelle en date du janvier 23, 2015 à 21:06

Voir aussi la page Jacques Higelin sur le site USDCF.org

La chanson «  » a été interprétée par Jacques Higelin


Paroles de la chanson :


Si ma guitare a la fièvre
C'est que mon âme est malade

Je la serre entre mes bras
Sa tendresse me délivre


Quand elle vibre sous mes doigts
Une force irréversible

Me déchire les entrailles
Me rend le courage de vivre

Chaque fois que mon cœur tremble
Sous les sarcasmes des vaincus
D'une rage irréductible
De leur tordre le cou
De leur botter le cul
Pour leur apprendre à respecter
Les vertus de l'innocence
Le dernier bastion de mon enfance



Si ma guitare a la fièvre
C'est que mon âme délire


Autour d'un feu de broussailles
Les gitans rêvent tandis que je m'endors

Un vieil ivrogne édenté voit rôder l'ombre de la mort
Et tu cambres la taille
Et tu cambres la taille
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier




Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .