FANDOM


Voir aussi la page Jacques Bertin sur le site USDCF.org

La chanson « La bonté des faibles » a été interprétée par Jacques Bertin


Paroles de la chanson :

Je voudrais être bon, de la bonté des faibles
De la bonté des barques bleues, des lits défaits
Des remises dans le fond des parcs, des gloriettes
Effondrées, être bon et faible tout à fait
De la bonté des vieux tricheurs dont le cœur baisse
Qui savent qu'ils ont tout à perdre, et à gagner
Rien, sauf qu'ainsi enfin, peut-être, on reconnaisse
Dans les yeux de l'homme défait l'enfant des fées
Je voudrais être bon, de la bonté des lettres
Trouvées dans la chaleur défunte des greniers
"Mes chers parents...", "Mon cher enfant...", "Où peut-il être ?"
"Pardonne-moi, veux-tu...", "Hier, j'ai bien pleuré..."

L'homme sur les photos jaunies je voudrais être
Où des femmes, naguère aimées, regretteraient
De m'avoir fait souffrir et je pardonnerais
Candidement, pour qu'on m'aime ; et par la fenêtre
J'entendrais que le bruit des rues s'accroupirait
Pour faire un tapis à toute chose à renaître
Et les femmes, naguère aimées, s'approcheraient
J'entendrais que leur pas sur le gravier s'arrête
Attendant mon pardon ; et cela sauverait
Le monde, ce frisson, cet instant sur l'arête
Au bord du gouffre. Je veux être bon et laid
Et le mal qu'on me fit, de la bonté des faibles

Aimer. Que tout renaisse... tout renaisse
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .