FANDOM


Voir aussi la page Jacques Bertin sur le site USDCF.org

La chanson « Brassensienne » a été interprétée par Jacques Bertin


Paroles de la chanson :

Aux écuries du ciel, il y a de vieilles rosses
Honorées pour s'être fait, par fidélité
À leur devoir d'état, emmerder par les gosses
Pendant des pastis longuement démesurés

La carne, c'est ça, son travail : être patiente
Et puis les carnes sont un ordre régulier
Et derrière l'usine à gaz, elles attendent
Le cocher, l'année cinquante, les coups de fouet

Elles allaient à une allure conventuelle
Hochant la tête comme à versets et répons
Le cocher cuvant du chagrin dans sa nacelle
Les carnes, c'est vraiment mais un boulot très con

Donc, Dieu voulut que la souffrance et le courage
Et tout ce temps perdu qu'elles faisaient passer
En le tirant si lourd sur les pavés sans âge
Permissent à certaines laides haridelles

D'entrer tout droit au fond des écuries du ciel
Et les éternités qu'elles y ont fait passer sont pour elles !

Donc, Dieu voulut que la souffrance et le courage
Et tout ce temps perdu qu'elles faisaient passer
En le tirant si lourd sur les pavés sans âge
Permissent à certaines laides haridelles

D'entrer tout droit au fond des écuries du ciel
Et le cocher, sans rien saisir, a passé la ligne avec elles
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .