FANDOM


Voir aussi la page Hubert-Félix Thiéfaine sur le site USDCF.org

La chanson « Bipède à station verticale » a été interprétée par Hubert-Félix Thiéfaine
et apparaît sur l'album Météo für nada (1986)

Paroles de la chanson :

Quinze milliards d'années sont passées
Depuis cette affaire de big-bang.
Vieux singe au cœur fossilisé
J'ai des rhumatismes à ma gangue.
Avec mon parachute en torche
Et ma gueule de caterpillar
Paraît qu' je viens d'une catastrophe
Mais les dieux sont pas très bavards.

Bipède à station verticale
Toujours, faut se tenir debout.
Bipède à station verticale
Parfois... parfois...
J'ai la nostalgie d' la gadoue !

Malgré le computer central
Qui veille sur la zoo-clinique
J' suis l'animal bluesymental
Aux vieux relents d'amour gothique.
J' tombe amoureux des éprouvettes
Avec lesquelles je dois flirter
Pour l'usine de stupre en paillettes
Qui garantit mon pedigree.

Bipède à station verticale
Toujours, faut se tenir debout.
Bipède à station verticale...

La nuit je fouille les no man's lands
Comme un hibou décérébré
Cherchant le message d'un Atlante
Ou la formule d'un initié.
Câblé sur x moins zéro
À l'heure des infos galactiques
Je mets mon badge "Ecce Homo"
Et j' suis fier d'être un con cosmique.

Bipède à station verticale
Toujours, faut se tenir debout.
Bipède à station verticale...
{x2}
Bipède à station verticale
Parfois... parfois...
J'ai la nostalgie d' la gadoue !
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .