FANDOM


Voir aussi la page Guy Monfaur sur le site USDCF.org

La chanson « Le condamné » a été interprétée par Guy Monfaur


Paroles de la chanson :

On vient de m'apporter
La dernière cigarette
Que j' n'ai pas refusée
Ça serait vraiment bête
Dernier plaisir de cette Terre
Où l'on va me prier
De bien vouloir me changer d'air
C'est mieux pour ma santé
Qu'ils m'ont dit, mes amis
Qu'ils m'ont dit, mais oui

Je dois aussi vous dire
Pendant que nous y sommes
Ce qui me fait sourire
C'est le p'tit verre de rhum
Servi bien sûr sur un plateau
Comme au café du coin
Seulement voilà, il fait pas beau
Il fait gris ce matin
Ils m'ont dit "Bois ça
Ça t'encouragera"

Et voici maintenant
Le coiffeur de la maison
Qui sans prendre de gants
Va tailler ma toison
À la tondeuse au ras du cou
Comme au barbeau du coin
Pour me donner un avant-goût
D'avoir la tête en moins
J' suis tondu, mes amis
J' suis tondu, mais oui

Et voici le suivant
Qu'apparaît devant moi
Le plus grand des truands
Voilà mon avocat
Qui prend un air de circonstance
Un air de repentir
Pour lui ça n'a plus d'importance
Il peut encore mentir
Il m'a pris mes sous
Jusqu'au ras du cou

Et voici l'aumônier
Et sa gueule d'enterrement
Qui vient pour me donner
Conseil et sacrement
En me montrant un bout de bois
Et un bonhomme dessus
Qu'a-t-il donc fait aussi celui-là
Pour être monté là-dessus ?
Je le sais pas, mes amis
Je le sais pas mieux que lui

Et maintenant je pars
Pour le dernier voyage
Dans le matin blafard
Avec pour seul bagage
Que mes amis qui sont restés
Fidèles en ma mémoire
Où va alors ma seule pensée
Avant le grand trou noir
C'est justice, mes amis
Soi-disant, merci
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier




Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .