FANDOM


(Page créée avec « {{subst:Paroles/structure | nomArtiste = Guy Monfaur | titreChanson = La ville d'Ys | triAlphabet = L }} <!-- --> »)
 
 
Ligne 8 : Ligne 8 :
 
}}
 
}}
 
{{Paroles/Chanson | texte =
 
{{Paroles/Chanson | texte =
<lyrics>
+
<lyrics>Tu étais fille fière, à noroît, matelots
Début du texte de la chanson
+
Chapardaient pour ta gloire la gloire des vaisseaux
...
+
Ys, ô folle d'orgueil entourée de mustangs
Remplacez ce bloc par les paroles de la chanson
+
Aux crinières emperlées de pierres de légendes
...
+
Fin du texte de la chanson
+
{Refrain:}
</lyrics>
+
Dans la ronde des mouettes et des fous de Bassan
  +
Des pluviers, des courlis et des sternes, des goélands
  +
  +
La voix de ta princesse détournait de leur route
  +
Les roulottes nomades et elle semait le doute
  +
Au cœur des orages qui lui faisaient présent
  +
De l'or des rois mages, du songe des enfants
  +
  +
{au Refrain}
  +
  +
Tu régnais, absolue, sur un peuple d'étoiles
  +
Et tu parais ton lit de folles grandes voiles
  +
Teintes au sang sauvage des albatros transis
  +
Crucifiés à la proue des orgies de tes nuits
  +
  +
{au Refrain}
  +
  +
Des troupeaux affolés, douces laines d'enfance
  +
Convergeaient vers tes caps qui captaient leur errance
  +
Et tu roulais leurs rires dans tes cheveux dénoués
  +
Les nouais à tes jeux, les noyais sous tes rires
  +
  +
{au Refrain}
  +
  +
Ta terre n'est à personne, seule la mer la mène
  +
Et les chars du soleil à leur suite t'enchaînent
  +
Te traînant dans le branle des crachins blancs d'écume
  +
Quand les feux naufrageurs s'allument sur la dune
  +
  +
{au Refrain,x2} </lyrics>
 
}}
 
}}
 
{{Paroles/Liens externes
 
{{Paroles/Liens externes

Version actuelle en date du janvier 28, 2012 à 19:40

Voir aussi la page Guy Monfaur sur le site USDCF.org

La chanson « La ville d'Ys » a été interprétée par Guy Monfaur


Paroles de la chanson :

Tu étais fille fière, à noroît, matelots
Chapardaient pour ta gloire la gloire des vaisseaux
Ys, ô folle d'orgueil entourée de mustangs
Aux crinières emperlées de pierres de légendes

{Refrain:}
Dans la ronde des mouettes et des fous de Bassan
Des pluviers, des courlis et des sternes, des goélands

La voix de ta princesse détournait de leur route
Les roulottes nomades et elle semait le doute
Au cœur des orages qui lui faisaient présent
De l'or des rois mages, du songe des enfants

{au Refrain}

Tu régnais, absolue, sur un peuple d'étoiles
Et tu parais ton lit de folles grandes voiles
Teintes au sang sauvage des albatros transis
Crucifiés à la proue des orgies de tes nuits

{au Refrain}

Des troupeaux affolés, douces laines d'enfance
Convergeaient vers tes caps qui captaient leur errance
Et tu roulais leurs rires dans tes cheveux dénoués
Les nouais à tes jeux, les noyais sous tes rires

{au Refrain}

Ta terre n'est à personne, seule la mer la mène
Et les chars du soleil à leur suite t'enchaînent
Te traînant dans le branle des crachins blancs d'écume
Quand les feux naufrageurs s'allument sur la dune

{au Refrain,x2}
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier




Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .