FANDOM


Voir aussi la page Gustave Nadaud sur le site USDCF.org

La chanson « Thomas et moi » a été interprétée par Gustave Nadaud


Paroles de la chanson :

Lors des noces de ma cousine,
Au chant du coq je suis parti
Pour Saint-Flour, la ville voisine,
Avec Thomas, mon apprenti.
Je me dis : Ce bon camarade,
Vais-je le rendre assez content !
Il était bien un peu malade ;
Mais moi, j’étais si bien portant !

{Refrain :}
À Saint-Flour, le jour de la fête
De saint Éloi,
Quelle noce nous avons faite,
Thomas et moi !

Mous allâmes à la mairie,
Puis à l’église, en nous suivant
Comme un piquet d’infanterie,
Thomas derrière et moi devant.
Ensuite, on revint chez l’épouse ;
Nous étions mis, il fallait voir !
Thomas avait gardé sa blouse,
Mais moi, j’avais mon habit noir.

{au Refrain}

Puis on fit un repas sortable ;
On mangeait tant qu’on en pouvait ;
Nous étions tous assis à table,
Hormis Thomas, qui nous servait.
Un chacun avait sa serviette,
Chacun son verre à plusieurs fins ;
Thomas s’enivrait de piquette ;
Mais je buvais de si bons vins !

{au Refrain}

Nous fumâmes de gros cigares
Pour faire plaisir à Thomas
Qui, voyant nos mines bizarres,
S’amusait, et ne fumait pas.
Bref, nous fîmes telle ripaille
Que la nuit ne vint qu’au matin.
Thomas fit son lit dans la paille ;
Moi, je dormis dans du satin.

{au Refrain}

Puis on s’embrassa tous en ronde,
Hormis Thomas, mon apprenti,
Qui convint que jamais au monde
Il ne s’était tant diverti.
Puis chacun reprit sa monture,
Les invités, les mariés ;
Moi, je revins dans ma voiture,
Et Thomas revint sur ses pieds.

{au Refrain}

-----------------------------------
Sortable : de nature à convenir, assorti aux circonstances
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .