FANDOM


Voir aussi la page Graeme Allwright sur le site USDCF.org

La chanson « Le monde se prépare à un grand changement » a été interprétée par Graeme Allwright
et apparaît sur l'album Jeanne d'Arc (1972)

Paroles de la chanson :

Le monde se prépare à un grand changement
Veux-tu aider ?

Bénis sont ceux qui font un saut vers l'avenir

Entends ce que j'entends
Vois ce que je vois
Être plus près en moi, plus cher en toi
Un jour on trouvera la signification
Et nous serons délivrés de toutes ces contradictions
Ouvre ton cœur à ma prière
La fin de la violence qui essaie de nous déchirer
Je souffre pour toi et t'aide un peu
Tu souffres pour moi et m'aide à pousser
Les yeux des enfants ont vu nos crimes
Dieu nous pardonne pour les graines qu'on sème !
Qu'on laisse tomber le voile de tout notre aveuglement
Et remercie Dieu pour le lait de la bonté humaine
Le monde entier désire tant la liberté mais aime encore ses chaînes
Cherchant le plaisir, nous trouvons seulement de la douleur

Et j'entends ce que tu entends
Et je vois ce que tu vois
Et tout mon amour revient de nouveau

Oh, quand est-ce qu'on va se réveiller ?
Quand est-ce qu'on va accepter le défi,
Essayer de comprendre exactement ce que ça veut dire de mourir et de renaître ?

Donnez un coup de main
Donnez un coup de main
Donnez un coup de main
À ceux qui essaient de revenir dans le monde
Avec une nouvelle armure
Une nouvelle armure
Brillant or
Brillant or
Brillant or

Vieillissant ?
Non
Devenant plus jeune !

Mais qu'est-ce que vous en faites de la douleur et la faim ?
Oh, est-ce que vous n'avez pas d'autre but que de donner à tous une part égale du gâteau ?
Est-ce que vous avez enregistré votre mine d'or ?
En avez-vous calculé les gains ?

Lève tes yeux du livre
De l'écran à la rivière
De l'intérieur vers l'extérieur
Le fais tourner, bouge toujours tes yeux
Ne vois pas le mal et n'entends pas le mensonge
Parle quand tu as vraiment quelque chose à dire
Parle quand tu as vraiment quelque chose à dire
Ce ne serait peut-être pas beaucoup dans un an ou une journée

Ne t'enfuis pas et ne te cache pas dans ton assiette
Et souviens-toi que ce n'est jamais trop tard
Souviens-toi que ce n'est jamais trop tard
Jamais
Et souviens-toi que ce n'est jamais trop tard
Et souviens-toi que ce n'est jamais trop tard
Et souviens-toi que ce n'est jamais trop tard
Commence à tisser les fils nombreux et puis alors…
Laisser faire
Laisser faire
Laisser faire

Argent
Argent
Et le fil qui nous relie, les vivants et les morts
Om om om…
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .