FANDOM


Voir aussi la page Graeme Allwright sur le site USDCF.org

La chanson « Joue, joue, joue » a été interprétée par Graeme Allwright
et apparaît sur l'album Joue, joue, joue (1966)

Paroles de la chanson :

Tu joues, joues, joues nuit et jour, jour et nuit
Comme sur une scène tu joues, joues ta vie
Tu joues avec les autres comme des figurants flatteurs
Qui sont tout juste bons pour vous mettre en valeur.
Et si de temps en temps tu veux calmer tes envies
Tu dis : "C'est moi qui mène, c'est moi qui choisis"
Et quand ils ont rempli leur besogne animale
Tu les jettes avec dégoût comme on jetterait son journal.
Quand ils deviennent gênants, quand ils deviennent trop fous
Comme la Reine dans Alice, tu cries : "Tranchez le cou !"
Mais le grand amour, il faut l'avoir connu
Tu en as trouvé un, mais impossible bien entendu.
Tu l'entretiens à coups d'soupirs, à coups de pleurs
Mais comme tu aimes le drame, tu trouves ton compte dans le malheur
Ça te donne du mystère pour tous ceux qui t'entourent
Et tu peux dire tout haut que tu connais le grand amour.
J'crois qu'je peux prédire même n'étant pas prophète
Qu'un jour ou l'autre, ça va te tomber sur la tête
Le réveil sera pénible, ma chatte, ma jolie
Ce jour-là quand le charme sera parti.
Mais, en attendant, continue c'n'est pas encore trop tard
Tu est belle tu plais toujours même s'il te faut un peu de fard
Vas-y joue, joue, joue, fais pleurer, fais souffrir
Y en aura toujours, pour applaudir.
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .