FANDOM


Cette page à été générée automatiquement via un robot (un programme) et doit donc maintenant être validée par un humain. Vous pouvez le faire simplement en vérifiant cette page, puis en retirant la ligne du début contenant : {{Généré par un robot}}.

Voir aussi la page Gomez et Dubois sur le site USDCF.org

La chanson « Hôtel commissariat » a été interprétée par Gomez et Dubois


Paroles de la chanson :

Moi j'aime cette maison
Près de la mairie en pleine ville
Parking plein, drapeau bleu blanc rouge qui scintille
Cette bâtisse qui nous a vu grandir
Ça représente notre passé
Notre présent et peut-être ton avenir

Le sale, le vaincu, l'alcool et la douille
Les uniformes se bousculent, se frottent a la rouille
C'est chez nous et quand on vous arrête, c'est chez vous
Y a des jouets, des matraques, des botins et tout

A l'accueil, y a toujours des collègues pour te sourire
Et quand t'arrives en G.A.V., y a toujours des fous rire
Et quand tu mens trop, y a toujours une main tendue
Pour t'aider à retrouver la mémoire que t'aurais perdue

Je te regarde te plaindre, gémir a mourir
Et moi derrière la vitrine, j'ai trop le sourire
Des souvenirs, l'ambiance, la fraternité
Tous soudés, tous bourrés

{Refrain:}
Bienvenue a l'hôtel commissariat
Y a toujours de la place (y a toujours d'la place!)
Y a toutes sortes de races
A tous les collègues de l'hôtel commissariat
Y a toujours du strass (y a toujours du strass!)
Sur ta gueule des traces

C'est animé, y a toujours du monde
Oh toi, comment elle va ta blonde?
La bonne bleue qui fait sa première ronde,
Comment te dire, ces murs, ces "ouais" imprimés !
Rouge sang mais il y a autre chose
Dans la salle de réunion, les pauses
On y parle d'injustice, devant un camenbert, tranquille, on cause
Des fois sur un tox. on joue aux fléchettes
Entre deux interventions, y a toujours moyen de faire la fête

Tu sais, il y a une vie dans chaque bureau
On s'épaule constamment
Le soir on fait des parties de belotte et on prend des calments
Peu de place pour les rêves, beaucoup pour les beurres
Et on fait la grêve pendant des heures
Regarde c'est l'émotion qui parle mais ça tu t'en balances
Vas-y parle vite, et t'auras peut-être de la chance
Ouais franchement, je te lache ma carte postale (franchement!)
Sache que toi et moi, on est pas nés sous la même étoile (la vie est belle!)

{au Refrain}

Si tu veux voir la vraie vie (la vraie vie!)
Au commissariat (she said)
N'hésite pas, fais le 18 (17!)
Demande Gomez ou Dubois (ouaah!)
Même si il y a des subventions (subventions!)( et que )
Chaque jour on subit (tu sais)
Dis-toi que si demain on est plus là
C'est la Colombie!!

C'est toujours les mêmes plaintes
Les mêmes vieilles qui reviennent
Ce téléphone qui sonne sans arrêt dans nos têtes
Les jeunes qui nous insultent, personne ne nous respecte
Le pire le rapport à écrire, à couvrir les collègues
Les juges qui la ramènent
Les avocats qui se la pètent
Les journalistes, les rappeurs, les familles qui rouspètent
Heureusement après le terrain, y a la détente
Un lieu de vie où on se soutient tous ensemble

{au Refrain}

Bienvenue a l'hôtel commissariat
Y a toujours de la place (y a toujours de la place!)
Y a toutes sortes de races
A tous les collègues de l'hôtel commissariat,
Y a toujours du strass (y a toujours du strass!)
Sur ta gueule des traces
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .