FANDOM


Cette page à été générée automatiquement via un robot (un programme) et doit donc maintenant être validée par un humain. Vous pouvez le faire simplement en vérifiant cette page, puis en retirant la ligne du début contenant : {{Généré par un robot}}.

Voir aussi la page Gildas Arzel sur le site USDCF.org

La chanson « Frappent les vagues » a été interprétée par Gildas Arzel


Paroles de la chanson :

Des boulots j'en ai fait, d'arrache cœur
Gardien de phare, restait ça, ou ailleurs
J'ai fait tous les bars le dernier soir
Rendez-vous dans trois semaines, au plus tard
Depuis ce matin, j'ai éteint la radio
Jeté de là-haut, ma télé, les journaux
Au rythme des brumes, la terre s'éloigne
Aussi l'amertume, l'océan me gagne

La relève est là, mais je ne descends pas

Frappent, les vagues sur le rocher
Glissent les lames sans me toucher
Frappent, les vagues à l'âme sans danger
Rien ne peut m'atteindre désormais.

A l'arrogante valse des pétroliers
Au retour ventre vide des chalutiers
Aux indécentes courses des riches voiliers
Je vois bien qu'à terre, rien ne changera jamais

Frappent, les vagues sur le rocher
Glissent les lames sans me toucher
Frappent, les vagues à l'âme sans danger
Rien ne peut m'atteindre désormais

Et si demain, tu veux, solitaire à deux
On aura jamais eu aussi peu besoin d'eux

Frappent, les vagues sur le rocher
Glissent les lames sans nous toucher
Frappent, les vagues à l'âme sans danger
Rien ne peut nous atteindre désormais
A jamais
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .