FANDOM


Voir aussi la page Fortugé sur le site USDCF.org

La chanson « Antoine » a été interprétée par Fortugé


Paroles de la chanson :

Y a des gens qui font des sports
Et qui décollent tous les records
C’est très fort, quels butors !
D’autres font voir sans s’épater
Leur nudité pour dégoter
L’ prix d’ beauté, quelle pochetée !
D’autres qui pour voir du beau linge
Vont fox-trotter dans les dancingues
En smokingue, c’est louftingue
Moi, je n’ai pas les moyens
D’ faire des trucs et des machins
Et ça n’ m’empêche pas d’ faire des béguins
J’ suis pas rupin mais ça n’ fait rien
Car j’ai du chic et du maintien

J’ m’appelle Antoine
Fleur de pivoine
J’ suis gras, j’ suis beau
J’ai tout c’ qu’y m' faut
Malgré mon air ballot
Oh ! Oh ! Oh !
Pour les p'tites femmes
J'ai l’ cœur en flamme
Mais je suis navré
J’ peux pas céder
Maman m’a dit d’ rentrer !
Ah da da !
Ah da da !
Ah da da, da da da da, da da da da !
Là !

Je pourrais chanter d’ l’opéra
La tyrolienne ou la Tosca
Mais voilà, j’aime pas ça
Je pourrais gagner les honneurs
Devenir ministre ou sénateur
Procureur, quelle horreur !
Inventer un truc nouveau
Pour galvaniser des noyaux
D’abricots, c’est idiot !
J’ pouvais m’appeler Guillaume Tell
Citroën ou Dufayel
Rousseau ou même Paul Deschanel
Mounet-Sully, Sacha Guitry
Mais je ne veux pas faire tant d’ chichis

J’ m’appelle Antoine
J'ai l'air d'un moine
J’ suis gras, j’ suis beau
J’ai tout ce qu’y m' faut
Malgré mon air ballot
Oh ! Oh ! Oh !
Pour les p'tites femmes
J'ai l’ cœur en flamme
Mais je suis navré
J’ peux pas céder
Maman m’a dit d’ rentrer !
Ah da da !
Ah da da !
Ah da da, da da da da, da da da da !
Là !

J’ vois là-bas avec orgueil
Une petite blonde qui tourne de l’œil
Aux fauteuils
Quel accueil !
J’ vous en prie, si c’est pour moi
Tournez donc les deux à la fois
Oui ma foi
Quel émoi !
Vous avez tort, c’est certain
D’ vous trouver mal, j’ trouve très bien
Mais c’ n’est rien
J’ vous préviens
De n’ pas venir comme hier soir
Me poursuivre dans les couloirs
Votre mari, tout de même, pourrait l’ savoir
J’en ai des sueurs
Des battements de cœur
Car les cocus, moi, ça m’ fait peur

J’ m’appelle Antoine
Fleur de pivoine
J’ suis gras, j’ suis beau
J’ai tout c’ qu’y m' faut
Malgré mon air ballot
Oh ! Oh ! Oh !
Pour les p'tites femmes
J'ai l’ cœur en flamme
Mais je suis navré
J’ peux pas céder
Maman m’a dit d’ rentrer !
Ah da da !
Ah da da !
Ah da da, da da da da, da da da da !
Là !

C’est comme ça depuis toujours
Pour moi les femmes se meurent d’amour
Tour à tour, nuit et jour
Pour ne plus faire de béguins
J' m’étais déguisé l’autre matin
En trottin, c’est malin !
Et mon petit sac à la main
Je remontais la Chaussée d’Antin
Quand soudain, quel crétin !
Je vois un vieux libertin
Qui me lance des regards assassins
J’ répondis "Monsieur, faites votre chemin !
Vous vous trompez, vieux dévoyé
Je ne suis pas ce que vous croyez !"

C'est moi Antoine
J'ai l'air d'une couenne
J’ suis gras, j’ suis beau
J’ai tout c’ qu’y m' faut
Malgré mon air ballot
Oh ! Oh ! Oh !
Pour les p'tites femmes
J'ai l’ cœur en flamme
Mais je suis navré
J’ peux pas céder
Maman m’a dit d’ rentrer !
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .