FANDOM


Voir aussi la page Christophe sur le site USDCF.org

La chanson « Ces petits luxes » a été interprétée par Christophe
et apparaît sur l'album Comm' si la Terre penchait (2001)

Paroles de la chanson :

Ces petits luxes providentiels
N'ont plus l' goût de nos amours
Bien chambrées

Du grand hôtel vide à la rue, il n'y a qu'un pas
La foule qui me mène à toi a tout l'air, l'air d'un faux pas
Le Raphaël, seul, a du vernis quand je balance
Entre deux belles, entre deux belles

Le superflu c'est l'amour, me comprends-tu ?

Ton indifférence est le cœur de ma folie
Et ton allure singulière a la distance et la beauté
Des photos glacées que j'aime

Plus tu m'échappes, plus tu me plais
Au jeu de l'amour, on s'est bien ruinés
Tes seins, ta peau douce, tes yeux mouillés,
Ta jeunesse, désormais me laissent sans regrets

Le superflu c'est l'amour, le comprends-tu ?

Ton indifférence me va droit au cœur
Tes accents superficiels ont la distance et la beauté
Désespérées des rares instants perdus ensemble
C'est dommage, rien ne va plus
Entre nous, rien ne va plus

Ces petits luxes providentiels
N'ont plus l' goût de nos amours
Bien chambrées

Plus tu m'échappes, plus ça me frappe
Je retombe amoureux, là, presque aussi sec
Je te dis "Reste !", j' retourne ma veste
Nous voilà encore une fois dans de beaux draps

Plus tu m'échappes, plus tu m' plais
Et c'est comme ça que tu m'attrapes
Non, n'essaie pas de comprendre
Ce qui t'échappe, c'est toujours moi

Ces petits luxes providentiels
Ont le dégoût de nos amours
Même chambrées

Ces petits luxes providentiels
Font leurs adieux au Raphaël
En privé
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .