FANDOM


Voir aussi la page Chants Lyriques sur le site USDCF.org

La chanson « Ma fille ! » a été interprétée par Chants Lyriques


Paroles de la chanson :

Éditions Michel Levy, Paris (1864) :
-------------------------------------------------
Acte deuxième. Scène III (Rigoletto, Gilda) :
------------------------------------------------------------

Gilda, dans les bras de son père :
- Mon père !

Rigoletto :
- Oh ! viens, rassure-moi,
Que j'entende ta voix chérie.

Gilda :
- Quelle tendresse !

Rigoletto :
- Enfant, ma vie
Est toute en toi ;
C'est ton ciel qui m'éclaire.


Gilda :
- Combien tu m'aimes, pauvre père !
Mais tu pleures, et dans mes bras !...
Père, il faut sourire à sa fille ;
Viens, parlons de notre famille,
De nos parents si loin, hélas !

Rigoletto :
- Tu n'en as point

Gilda :
- Dis-moi ton nom !

Rigoletto
- C'est un mystère.

Gilda :
- Je voudrais le bénir

Rigoletto :
- Ne sors-tu jamais ?

Gilda :
- Moi ? jamais. Pourquoi sortir ?

Rigoletto :
- Tu ne sors pas ?...

Gilda :
- Pour la prière, je vais au temple

Rigoletto :
- Bien.

Gilda :
- Parle-moi de ma mère.

Rigoletto :
- Pourquoi parler au malheureux
De son trésor qu'il pleure ?...
Celle qui nous attend aux cieux,
Je l'appelle à toute heure.
Pauvre, difforme et seul, cette sainte m'aima
Elle est morte !... Elle est morte, hélas
Et sur la terre il ne me resta
Que toi, ma fille, et la douce prière ;
Seuls biens qu'à ton père
Le Seigneur laissa.

Gilda :
- Quelle douleur, ô pauvre père !
Ne pleure plus...espère ;
Que ta voix prie avec ardeur,
Et qu'elle implore le Seigneur
Pourquoi cacher à votre amie
Votre nom, vos chagrins ?

Rigoletto :
- Dieu de douleurs fit mes jours pleins ;
Nom, famille et patrie,
Tous les biens de la vie,
Il n'en est plus pour moi
Je suis maudit, ma fille !

Gilda :
- Oh ! ciel ! et vous n'avez ni parents ni famille ?

Rigoletto :
- Parents, patrie, amis...
Quand ton doux regard brille
Je les retrouve en toi

Gilda :
- De ma retraite où, solitaire,
Pauvre captive il faut languir,
Ne puis-je, père
Un jour sortir ?

Rigoletto, vivement :
- Jamais ! Tu ne sors pas, dis-moi ?

Gilda :
- Non.

Rigoletto :
- Bien.

Gilda, à part :
- Soupçonne-t-il ?

Rigoletto :
- Enfant, prends garde à toi !
(à part)
On peut la suivre... elle est gentille...
Et d'un bouffon déshonorer la fille !
Ils en riraient... Horreur !
(allant vers la maison et appelant)
Holà !

----------------------------------------------------------------------

Yvonne Gall et Jean Noté (1917) :
-----------------------------------------------

- Ma fille !

- Mon père !

- Ah, viens, rassure-moi
Viens, fais entendre ta voix chérie

- Quelle tendresse !

- Enfant, ma vie
Est toute en toi, ton ciel m'éclaire

- Oh, comme il m'aime !

- Ton ciel m'éclaire

- Vous soupirez
Vous soupirez
Et dans les bras, dans les bras de votre fille...
Viens, viens, parlons
De notre famille
De nos parents
Si loin hélas

- Tu n'en as pas

- Dis-moi ton nom

- C'est un mystère
Ah, ne parle pas au malheureux
De son trésor qu'il pleure
Celle qui nous attend aux cieux
Je l'appelle à toute heure
Pauvre, difforme et seul
Ta mère, hélas, m'aima
Elle est morte
Oui, morte
Et sur la terre il ne me resta
Que toi, ma fille, et ta douce prière
Les seuls biens qu'à ton père
Le Seigneur laissa

- Ah quelle douleur, quelle douleur
Mon père, espère pour ton pauvre cœur
Ah quelle douleur, quelle douleur
Mon père, espère au Dieu protecteur
Que ta voix prie avec ardeur
Et qu'elle implore le Seigneur

- Mais votre nom
Mais vos chagrins
Les taire à votre amie ?

- Dieu de douleurs fit mes jours pleins
Nom, patrie et famille
Tous les biens de la vie
Il n'en est plus pour moi
Je suis maudit, ma fille !

- Ciel ! Et vous n'avez ni parents ni famille ?

- Parents, patrie, amis
Alors que ton regard brille
Mon univers, tout mon bonheur, c'est toi

- Revenez, revenez, revenez !

- Alors que ton regard brille
Ah, mon univers, ah, c'est toi, c'est toi

----------------------------------------------------------------------
Robert Massart, Renée Doria :
----------------------------------------
- Ma fille !

- Mon père !

- Ah, viens, rassure-moi
Viens, fais entendre ta voix chérie

- Quelle tendresse !

- Enfant, ma vie
Est toute en toi, ton ciel m'éclaire

- Ah, comme il m'aime !

- Ton ciel m'éclaire

- Vous soupirez
Vous soupirez
Et dans les bras, dans les bras de votre fille...
Viens, viens, parlons
De notre famille
De nos parents
Si loin hélas

- Tu n'en as pas

- Dis-moi ton nom

- C'est un mystère...

- Dis-le, mon père
Dis-le, mon père

- Sors-tu jamais ?

- Sortir ? Pourquoi ?

- Ah, ne sors pas

- Pour la prière, je vais au temple
Eh bien, parle-moi de ma mère

- Ah, ne parle pas au malheureux
De son trésor qu'il pleure
Celle qui nous attend aux cieux
Je l'appelle à toute heure
Pauvre, difforme et seul
Ta mère, un jour, m'aima
Elle est morte
Oui, morte
Et sur la terre il ne me resta
Que toi, ma fille, et ta douce prière
Les seuls biens qu'à ton père
Le Seigneur laissa

- Ah, quelle douleur ! quelle douleur !
Mon père, espère pour ton pauvre cœur
Quelle douleur ! quelle douleur !
Mon père, espère en Dieu protecteur
Que ta voix prie avec ardeur,
Que ta voix prie avec ardeur
Et qu'elle implore le Seigneur
Et qu'elle implore, et qu'elle implore, et qu'elle implore le Seigneur
Mais votre nom
Mais vos chagrins
Les taire à votre amie ?

- Dieu de douleurs fit mes jours pleins
Nom, famille et patrie
Tous les biens de la vie
Il n'en est plus pour moi
Je suis maudit, ma fille !

- Ciel ! Et vous n'avez ni parents ni famille ?

Parents, patrie, amis
Ah, lorsque ton regard brille
Mon univers, tout mon bonheur, c'est toi

... .... .... (*)

Ah lorsque ton regard brille
Ah, mon univers, ah, c'est toi, c'est toi !

- De ma retraite en solitaire
Pauvre captive, il faut languir
Ne puis-je, père
Un jour sortir ?

- Non ! Non !
Sors-tu jamais, dis-moi ?

- Non.

- Bien.

- Soupçonne-t-il ?

- Enfant, prends garde à toi !
On peut la suivre... elle est gentille...
Et d'un bouffon déshonorer la fille !
Ils en riraient... Horreur !
Holà !

------------------------
(*) phrase non comprise
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier