FANDOM


Voir aussi la page Bourvil sur le site USDCF.org

La chanson « La Parisienne » a été interprétée par Bourvil
et apparaît sur l'album M'sieur Nanar (1951)

Paroles de la chanson :

Elle a des chemises de satin
Porte Saint-Denis, porte Champerret, porte Saint-Martin
Des robes décolletées jusqu'ici
Porte d'Arcueil, porte de Vanves, porte d'Issy
Et puis des dessous originaux
Porte d'Asnières, porte Dorée, porte Maillot
Avec partout de la dentelle
Porte d'Ivry, porte de Pantin, porte-jarretelle

Aïe aïe ma mère
Aïe aïe mon père
La Parisienne ne se refuse rien
Aïe aïe ma mère
Aïe aïe mon père
La Parisienne est une femme très bien

Souvent, elle aime à faire de l’œil
Porte des Thermes, porte de Saint-Cloud, porte d'Auteuil
Son cœur palpite sous son corsage
Porte de Choisy, porte de Sèvres, porte-bagages
Et quand elle vous a dans la peau
Porte Molitor, porte Dauphine, porte-drapeau
On n' peut résister à son charme
Porte d'Orléans, porte d'Italie et portez armes

Aïe aïe ma mère
Aïe aïe mon père
La Parisienne ne se refuse rien
Aïe aïe mon oncle
Aïe aïe ma tante
La Parisienne est une femme très bien

Pourtant, y en a qui sont rosières
Porte de Vincennes, porte Clignancourt, porte cochère
Mais qui finissent par se donner
Porte des Lilas, porte de Saint-Ouen, porte-monnaie
Bientôt elles arpentent le bitume
Porte de Versailles, porte de Clichy et porte-plume
Et puis elles tombent dans la débauche
Porte de Montreuil, porte-parapluie et porte à gauche

{x2:}
Aïe aïe ma mère
Aïe aïe mon père
La Parisienne ne se refuse rien
Aïe aïe ma mère
Aïe aïe mon père
La Parisienne est une femme très bien
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .