FANDOM


Voir aussi la page Bourvil sur le site USDCF.org

La chanson « Graffouigne-moi » a été interprétée par Bourvil


Paroles de la chanson :

Espagne des grands toreros
C'est sur la Plaza de Toro
Que j'ai connu, par un beau jour
Ma Carmen aux yeux de velours
Carmen s'appelait Doña Sol
Et près de la Puerta del Sol
Sous la mantille, ses yeux brillaient
Quand tendrement elle murmurait

{Refrain:}
Graffouigne-moi, fais-moi guili-guili dans l' dos
Sur la peau, ça m' fait comme une p'tite souris qui monte
Graffouigne-moi, fait moi encore guili guili
Mon gros trésor, mon gros chéri
Graffouigne-moi, fais-moi guili-guili dans l' dos
Ah, tu m'énerves quand tu m' fais ça
Mais je t'en prie, ne t'arrête pas
Graffouigne-moi !

Alcool pour la lampe à souder
Soudure du robinet d'évier
Pose de joint en caoutchouc
Démonter, remonter le tout
Deux mètres de tuyau en plomb
Fer blanc, ciment pour la façon
Main d’œuvre : deux heures, à deux cents francs
Avec le timbre, ça fait mille francs

{Parlé:}
Euh... Ah mais, qu'est-ce que je raconte là, moi ?
Que je suis bête ! C'est la facture du plombier !
Ah ben, ça fait rien
Allez !

{au Refrain}

{Parlé:}
As-tu fini ?
Mais arrête, voyons !
T'es un grand fou, tu sais !
As-tu fini ? Oh, oui !
Tu m' graffouignes, hein

Ah, tu m'énerves quand tu m' fais ça
Mais je t'en prie, ne t'arrête pas
Graffouigne-moi !
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .