FANDOM


Voir aussi la page Bourvil sur le site USDCF.org

La chanson « Au jardin du temps passé » a été interprétée par Bourvil
et apparaît sur l'album C'était bien (1960)

Paroles de la chanson :

Au jardin du temps passé
Je m'en vais souvent rêver
Afin de retrouver
Mes printemps effacés

J'entends alors les violons
Me jouer une chanson
La chanson que longtemps
Ont chantée mes parents

Vous, les joies de ma rue
Qu'êtes-vous devenues ?
Où sont-ils aujourd'hui
Mes copains, mes amis ?

Au jardin du temps passé
Si les fleurs se sont fanées
J'en garde la fraîcheur
Tout au fond de mon cœur

Au jardin du temps passé
Le décor n'a pas changé
Parmi les peupliers
Qui me sont familiers

Ils me sifflent dans le vent
Les refrains de mes quinze ans
Quand je faisais danser
Ma petite fiancée

Moi, j'étais maladroit
Je faisais des faux-pas
Mais ses yeux me disaient
Qu'elle m'aimait comme j'étais

Mon Dieu, que c'est loin tout ça
Quelques cheveux gris déjà
Et tous mes vieux refrains
Sont bien tristes soudain

La la la...

Au jardin du temps passé
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .