FANDOM


Voir aussi la page Bernard Lavilliers sur le site USDCF.org

La chanson « Charleroi » a été interprétée par Bernard Lavilliers
et apparaît sur l'album Croisières méditerranéennes (2017)

Paroles de la chanson :

J'ai vu ma ville comme je te vois
J'ai vu ma ville partir en vrilles
J'ai vu ma ville partir en friches
J'ai vu ma ville comme je te vois

Même si je sais que tu t'en fiches
Que c'est pas ta ville à la finale
Que je ferais mieux de me faire la malle
Même si je sais que tu t'en fiches

Je vois ma ville porte clouée
Maisons à vendre abandonnées
Les canapés sur le trottoir
Où quelques vieux viennent s'asseoir

Je sens ma ville comme un amant
Trompé par un riche imbécile
Je sens ma ville comme un aimant
Ça me rend fou presque débile
Y a la mort qui nous fait du charme
Et puis ils ont sorti les armes, les armes

Je traverse ma ville à perdre haleine
J'ai l'impression qu'elle raccourcit
Que l'amour rode sans merci
Est-ce de l'amour ou de la haine ?

Les enfants jouent à se braquer
Les écoles à des kilomètres
On comprend mieux pourquoi les maîtres
Ne fréquentent plus nos quartiers

Une jolie fille, un mur en briques
Des kilomètres de voies ferrées
Les rues ne sont plus éclairées
Rien d'autre à faire que du trafic

Je vois ma ville comme un amant
Trompé par un riche imbécile
Je vois ma ville comme un aimant
Ça me rend fou presque débile
Y a la mort qui nous fait du charme
Et puis ils ont sorti les armes

On entend parler la Calabre
De Palerme ou de Napoli
Brune aux yeux verts sous le ciel gris
Et la démarche qui se cabre
La Méditerranée est là
Glacée dans son cadre de fer
De Rome jusqu'à Casablanca
Ils se partagent la poussière
Ils réinventent leur soleil
Leur musique et leurs habitudes
Leurs couleurs leurs piment pareil
Pour éviter la solitude, la solitude

Je sens ma ville comme un amant
Trompé par un riche imbécile
Je sens ma ville comme un aimant
Ça me rend fou presque débile

Je sens ma ville comme un amant
Trompé par un riche imbécile
Je sens ma ville comme un aimant
Ça me rend fou presque débile

Je sens ma ville comme un amant
Trompé par un riche imbécile
Je sens ma ville comme un aimant
Ça me rend fou presque débile

Y a la mort qui nous fait du charme
Et puis ils ont sorti les armes, les armes
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .