FANDOM


Cette page à été générée automatiquement via un robot (un programme) et doit donc maintenant être validée par un humain. Vous pouvez le faire simplement en vérifiant cette page, puis en retirant la ligne du début contenant : {{Généré par un robot}}.

Voir aussi la page Bernard Lavilliers sur le site USDCF.org

La chanson « État des lieux » a été interprétée par Bernard Lavilliers


Paroles de la chanson :

Je vois des grands Tchernobyl en puissance
Je vois des animaux clônés
Des millions d'tonnes de pétrole en souffrance
Sur des super-tankers rouillés
Tout en regressant, on s'dit qu'on avance
On accélère, on tourne en rond
Les super-productions font la tendance
Mais c'est toujours la même chanson

{Refrain:}
Cassé de l'Est
Stressé de l'Ouest
Rusé du Nord
Usé du Sud
Vers quelle certitude
Vers quelle latitude
Vers quelle lassitude
Vers quelle certitude
Aller où ?

Je vois l'énorme appétit de matière,
Cette montagne de déchets
Des sous-marins coulés, mais nucléaires,
Ca fait toujours un drôle d'effet
Qui va manger l'gâteau d'anniversaire ?
Pas ceux qui payent l'addition
S'il reste des miettes pour l'œuvre humanitaire,
Ce sera toujours la même chanson

{au Refrain}

Je vois des guerres tribales comme des cancers
Qui rongent des pays déchirés
La propagande aveugle, totalitaire
Et l'addition qu'on va payer
Je vois des océans couleur d'encre
Je vois des poissons irradiés
Je vois des canicules hallucinantes
Toutes ces villes inondées

Que la nature assure, les animaux s'en sortent
Que le point de rupture ne soit pas lettre morte
Après nous le déluge, bombardé de neutrons
L'univers qui nous juge nous donne le frisson

{au Refrain}
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .