FANDOM


Voir aussi la page Bernard Cimon sur le site USDCF.org

La chanson « Rue Saint-Flavien » a été interprétée par Bernard Cimon
et apparaît sur l'album Chansons du temps qui passe (1997)

Paroles de la chanson :

Y avait le soleil qui venait chauffer
Les chats, les chattes du vieux quartier
Et qui dorait notre quotidien
Que c'était bien
De s'installer à la fenêtre
Et, comme les plantes, se repaître
On n'avait plus besoin de rien
Rue Saint-Flavien

Y avait en face la cour d'école
Qui débordait de farandoles
De chants joyeux dès le matin
Que c'était bien
De s' réveiller aux cris stridents
Des moineaux qui en f'saient autant
Pas besoin de réveille-matin
Rue Saint-Flavien

Y avait Pierrot et Colombine
Marie la belle, Léon la fine
Jojo le corbeau tragédien
Pour les refrains
On chantait plus que l'on buvait
Quand c'était lui qui les entonnait
C'était bien mieux qu'au Tabarin
Rue Saint-Flavien

Y avait des amants très épris
Roulant sur les tapis d' Turquie
Comme sur la paille d'un moulin
Que c'était bien
D' sentir l'amour dans tous les coins
Ballet charmant des chérubins
Les nuits étaient tout en satin
Rue Saint-Flavien

Y avait des soirs où on restait
Tous deux tout seuls, on s' regardait
Sans s' dire un mot ou presque rien
Que c'était bien
De faire comme si on y était pas
Quand ça frappait, on bougeait pas
Et tes yeux souriaient aux miens
Rue Saint-Flavien

Bien sûr, y avait les jours plus gris
Serments cassés, amours finies
Mais nos chagrins de comédiens
Le lendemain
Trouvaient toujours à s' consoler
Autour d' la table de l'amitié
Page tournée, tourné le coin
Rue Saint-Flavien

Aujourd'hui, tout a ben changé
On r'connaît plus notre vieux quartier
On s' connaît même plus ent' voisins
Chacun son coin
La cour d'école est désertée
Les chats, les chattes restent cachés
Le soleil brille de moins en moins
Rue Saint-Flavien

Pierrot vit loin de Colombine
Marie sort p'us, Léon s' débine
Et Jojo s'est cassé les reins
Comme dans l' refrain
Les amants s' racolent dans les bars
Avec la mort dans le regard
Les mites ont bouffé not' satin
Rue Saint-Flavien

Et toi, tu m' l' as fait le coup d' salaud
Quand t'as choisi d' tirer l' rideau
Sur ta vie, le ciel s'est éteint
En quatre-vingts
Et moi, maintenant j'ai l'air de quoi ?
D'un chien errant l' long des murs froids
Qui va crever où y a plus rien
D' la Saint-Flavien
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .