FANDOM


Voir aussi la page Bel Hubert sur le site USDCF.org

La chanson « La fille du tracteur » a été interprétée par Bel Hubert
et apparaît sur l'album Chansons (1990)

Paroles de la chanson :

Quand je l’ai vue je l’ai sifflée
Sur son tracteur elle a rien entendu
Elle aurait pourtant pu me voir
A vingt à l’heure c’est pas la mer à boire
Pourtant j’ai su ce matin-là
Moi qui jusqu’alors ne croyait pas à
L’amour sorcier l’amour pétard
Que Cupidon me prendrait sur le tard

Elle avait un derrière immense
Tout agité en rythme et en cadence
Posé sur la selle du tracteur
Elle était tout en boules et en rondeurs
Ses mains posées sur le volant
Dégageaient d’elle démesurément
Tout l’érotisme et la vigueur
Bien plus que les cent dix chevaux du tracteur

Je suis resté sur le trottoir
Tout envoûté, le cœur au désespoir
J’avais vu ses bottes en caoutchouc
Mouler de près ses mollets jusqu’aux genoux
Disparu les champs de betteraves
Me restait d’elle un sentiment suave
Son érotisme un rien cruel
Son charme et l’odeur du moteur diesel

Elle m’appartient, je suis à elle
Elle est ma vie, ma biche et ma gazelle
Quand je lui parlerai, c’est sûr
Nous irons tout les deux à l’aventure
Si seulement j’avais eu l’idée
De poser par terre ma pelle à fumier
J’aurais dépassé son tracteur
Facilement avec mon vélomoteur

Quand elle revint la fois suivante
Je l’attendais tout en haut d’une descente
Pour mieux pouvoir la dépasser
Malheureusement mes freins ont lâché
Je l’appelai du bord de la route
Elle a passé sans m’entendre sans doute
Dans son tracteur climatisé
Tout dernier cri et insonorisé
Car elle avait changé de tracteur
Ainsi je n’ai pas pu lui donner mon cœur
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .