FANDOM


Voir aussi la page Anne Vanderlove sur le site USDCF.org

La chanson « Ballade au vent des collines » a été interprétée par Anne Vanderlove
et apparaît sur l'album Ballade au vent des collines (1968)

Paroles de la chanson :

Des jeunes gens en colère marchent dans la ville
La fureur défait leurs cheveux comme des drapeaux indociles
Vous n'avez plus le droit de dire "On ne sait pas"
La jeunesse c'est comme des fleuves en crue

On dirait que le Moyen Âge ramène ses bûchers
Au cœur des villes, des usines et des universités
Vous n'avez plus le droit de fermer vos oreilles
La jeunesse c'est comme un matin qui s'éveille

On a beau mettre des barrages sur les torrents
Dans les églises englouties, les cloches sonnent comme avant
Le vent déracine les arbres centenaires
La jeunesse c'est comme le vent de l'hiver

Des jeunes gens en colère marchent dans le monde entier
Au cœur des villes, des usines et des universités
Vous n'avez plus le droit de fermer vos fenêtres
La jeunesse c'est comme un printemps qui va naître

J'ai tant pleuré que le vent qui vient des collines
Ce soir sur ma joue est plus doux
Qu'il ne l'est pour les autres
Demain, je crois qu'il fera beau
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier




Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .