FANDOM


Voir aussi la page Anna Thibaud sur le site USDCF.org

La chanson « Ça coûte un baiser » a été interprétée par Anna Thibaud


Paroles de la chanson :

Ses deux sabots à la main
Jeanne passait un matin
Par l'enclos de son voisin
Pour abréger son voyage
Le voisin qui vit le coup
Prit ses jambes à son cou
Et lui cria tout à coup 
En lui barrant le passage :

{Refrain :}
Halte là ! Halte là !
Eh, la belle blonde,
On ne passe pas,
Ainsi chez le monde
Ou bien dans ce cas,
Savez-vous l'usage ?
C'est qu'il faut payer
Un droit de passage
Ça coûte un baiser
Ça coûte un baiser

Croyant que l'on se fâchait
Jeanne, prise au trébuchet
Promit ce qu'on exigeait
Et ne donna qu'un sourire
Mais un sourire si fin
Si perfide, si câlin
Que, tout penaud, le voisin
Ne songeait plus à lui dire :

{au Refrain}

Se peut-il que de beaux yeux
Soient des traits si dangereux ?
Pierre, un garçon si joyeux
Maintenant rêve et soupire
Et Jeanne soir et matin
De son petit pied mutin
Foule le pré du voisin
Qui voudrait, c'est chose sûre :

{au Refrain}

Enfin, Pierre, un beau matin
Droit, son bonnet à la main
Fait au moulin du voisin
Sa demande en mariage
Et maintenant, chaque jour
Madame Pierre, à son tour
Se fait au nom de l'amour
Payer un droit de passage

{au Refrain}

Eh, mon ami Pierre
On ne passe pas
Ainsi sur mes terres
Ou bien dans ce cas,
Vous savez l'usage
C'est qu'il faut payer
Un droit de passage
Ça coûte un baiser
Ça coûte un baiser
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .