FANDOM


Voir aussi la page Alibert sur le site USDCF.org

La chanson « Jazz band… partout » a été interprétée par Alibert


Paroles de la chanson :

Depuis quelque temps, dans les dancings et dans les bars
Tous les assistants, demi-mondaines et fêtards
Sont épouvantés, désemparés, écervelés
Par une musique endiablée qui fait fureur en vérité

Je passais l'autre soir devant un d' ces établissements
Mais c'est à n'y pas croire, le boucan que l'on faisait là-dedans
J' m'en suis débiné pour entrer dans celui d'à côté [J' m'en suis éloigné mais comme elle sévit d' tous côtés]
Cette nouvelle maladie m'a gagné

Ça va faire
Oui, ma chère
Sensation
Car ça tourne à l'obsession

{Refrain:}
Y a du jazz band le jour la nuit
Y a du jazz band partout
C'est le grand succès de Paris
Qui rend les hommes fous
Ça se joue de façon parfaite
Avec la flûte, les castagnettes
Banjo par-ci, grelots par-là
C'est excitant ce p'tit truc-là
Y a du jazz band le jour la nuit
Y a du jazz band partout
C'est le grand succès de Paris
Qui rend les hommes fous
Faites du jazz band, mesdemoiselles
Vous m'en donnerez des nouvelles
Ici, en-dessous, dans tous les trous
Y a du jazz band, y a du jazz band, y a du jazz band, y a du jazz band
Jazz band partout

Pour me reposer
De ce vacarme abrutissant
Je m' dis "Faut trouver
Quèqu' chose de plus intéressant"
J'ai donc dégoté
Pour fuir enfin ces mauvais lieux
Un endroit calme et fréquenté
Par des gens beaucoup plus sérieux
Respectueux, craintif
Paralysé par l'émotion
J' suis entré, furtif
Dans la salle du Palais Bourbon
Jugez d' mon émoi
Quand je vis ceux qui font nos lois
Gesticuler bêtement, tous à la fois
Ils gueulaient
Ils braillaient
Tous ces pitres
En frappant sur leurs pupitres

Ils criaient
Ils chantaient
Ces farceurs
Illustres bonimenteurs

{au Refrain}

Complètement dingo
Et dégoûté d' la société
Je revenais tout d' go
Me réfugier près d' ma moitié
Mais comme, sapristi
Y avait six mois qu' j'étais parti
Ma femme en me revoyant s'écrie
"D'où viens-tu donc, 'spèce d'abruti ?"
Puis, très emballée,
Avec les chaudrons, les casseroles
V'là qu'elle prend l'idée
De m' faire du jazz band sur la fiole
Elle casse sans façons le mobilier, la suspension
Et brise en p'tits morceaux l' vase de Soisson

Dis, mignonne
J' te pardonne
Au dodo
Viens redire amoroso

{au Refrain}
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .