FANDOM


Voir aussi la page Alain Barrière sur le site USDCF.org

La chanson « Les sabots » a été interprétée par Alain Barrière
et apparaît sur l'album Alain Barrière à l'Olympia (1964)

Paroles de la chanson :

Je suis venu de la campagne
Où j'ai laissé mes deux sabots
Je suis venu de la campagne
Où j'ai laissé tendre Margot
Suis parti battre la campagne
Pour y montrer mes oripeaux
Suis parti battre la campagne
Pour y chercher d'autres Margot

En chemin, fis la connaissance
De trois voyous du meilleur lot
Ils étaient trois, nous fûmes quatre
Je me battis comme un héros
J'ai pillé et volé sans cesse
Jusqu'au jour où, las des assauts
Pour les beaux yeux d'une princesse
Je mis en fuite les trois marauds

La fortune comme la misère
Ne vous lâchent pas de sitôt
À la princesse j'eus l'heur de plaire
On me conduisit au château
On écrivit une légende
Répandue à tous les échos
Depuis la Savoie jusqu'aux Flandres
Mon nom claquait comme un drapeau

Et dès la première campagne
La chance sourit aussitôt
On me fit Comte de Bretagne
Maître de Brest et Landerneau
Tous ces honneurs vite pesèrent
Sur mes épaules et le cœur gros
Je ne songeais qu'à m'en défaire
Pour accourir jusqu'à Margot

Par pitié, ma belle princesse
Rendez-les-moi, mes deux sabots
Mon pauvre cœur est en détresse
Depuis que j'ai perdu Margot
{x2:}
Par pitié, ma belle princesse
Rendez-les-moi, mes deux sabots
Je ne suis rien, je le confesse
Je suis né là dans le hameau
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .